Découvrez leurs services !
Les sponsors : rôle.

Ce forum est une archive en lecture seule : vous ne pouvez pas y poster.
Effectuer une recherche sur ces forums.
[S'inscrire]  [Votre profil]  [Vos préférences]
[Rechercher]  [Liste des membres]  [Connexion]
[FAQ]  [Stats]  [Accueil Forum]  [Accueil site]
Datation serveur (UTC+1) : 17:55
Forum Bébé arrive ! » » Accouchement et suites de couches » » Récits des accouchements
Aller directement à la page : ( 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 Page suivante )  Afficher ce topic en intégralité
Auteur Récits des accouchements
Ingrid

Cliquez ici pour poster un message privé à Ingrid

Inscrit: May 15, 2002
Messages: 12190
Posté le: 22-11-2002 à 19:44  | N° d'ordre sur la page en cours : 1 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 1 / 122
Bonjour à tous et à toutes

Suite à la suggestion de certaines d'entre vous, nous créons ce topic afin de vous permettre de relater le réçit de votre accouchement

Ce topic restera "stické" dans la rubrique accouchement afin d'être facilement retrouvé par tous

Merci de respecter ce topic pour ce qu'il est : les réçits d'accouchement et de réagir/répondre sur un autre topic spécialement créer pour cela ici

Cordialement,

l'équipe de modération de BB arrive.

[ Ce message a été modifié par: Sandrine le 16-10-2003 à 11:07 ]


  Voir le Profil de Ingrid      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
benedicte

Cliquez ici pour poster un message privé à benedicte

Inscrit: Mar 23, 2002
Messages: 794
Posté le: 23-11-2002 à 10:55  | N° d'ordre sur la page en cours : 2 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 2 / 122
ingrid je me lance. je sais que certaines ont déjà lu mon accouchement mais je le remet pour les autres.



me voici de retour avec mon petit bonhomme
(rien que ça je chiale déjà) je sent que je vais avoir un long babyblues. bref, voici l'histoire de Jeanpetit et bénédicte qui attende leur Angus

nous sommes le 12 septembre, et le matin je ressent un petit mal au ventre comme des règles. j'en ressent quelques un mais sans plus. pas comme des contractions. et puis quand je touche en haut de mon bidon, je me dit que c'est moux. mais rien qui m'alarme. bien au contraire. et de toute façon à 15 heures on a rdv chez le gynéco.

donc rdv chez gynéco, on passe en retard (comme d'hab). là je lui dit que j'en ai marre car j'ai du mal à tourner dans mon lit que ça devient lourd. je lui dit aussi "dite moi que mon col est plat, que ça va pas tarder".

il me dit de passer à côté... et là ... il me dit " mais vous êtes ouverte de 4 cm, c'est la clinique directe...".
je me suis mise à chialer car je n'y croyais pas, Angus m'avait entendu. mais le pire c'est que je n'avait rien senti, le col c'est ouvert sans contractions ????

donc direction clinique, arrivée vers 16h30, la sage femme m'osculte et me dit direction la salle de travail. monitoring plus perf. jeanpetit était parti chercher la valise. la SF me donne un truc pour que je ressente les contraction, je crois, car je les ai senti après (ça fait mal sans déconner ). et puis monsieur anesthésite est venue et m'a mis ma copine péridurale. Ouf que ça fait du bien.
je crois qu'il était une heure plus tard avec un col ouvert à 5 6 cm.

donc plus de mal, et je vois jeanpetit qui fait des allez-retour car l'attente pour monsieur c'est long. là la poche des eaux se perce et j'ai eu peur car le tracé du battement du coeur à Angus a fait un bon. Angus aussi c'est évident. jeanpetit demande à une aide soignante si c'est bien la poche. et elle appelle la SF. il est 18h50, la SF confirme et me dit que je suis ouverte à 9 cm avec cette phrase " bon ben madame on va accoucher maintenant, j'appelle le gynéco".

là mon coeur c'est mis à battre la chamade. et jeanpetit qui est parti faire la grosse commission car sinon il aurait fait dans sa culotte .

le gynéco arrive vers 19h05, jeanpetit de retour 5 mn après. là je regarde le gynéco avec ces bottes blanches et son tablier en plastique. dans ma tête je me dit qu'il ressemble plutôt à un poissionner qu'à un accoucheur .

bref tout le monde se met en place, la SF pour me faire de l'expression utérine car Angus était encore haut. j'ai du poussé 5 fois avec une épisio à l'avant dernière poussée.

il est 19h30 et Angus est parmis nous. c'est beau (et voilà je rechiale en écrivant). je voulais absolument voire cet être, voir sa tête. qu'il est beau.

voilà mon accouchement express, qui c'est déroulé dans la bonne humeur car tout le monde rigolait, même moi, et même pendant les poussées, sisisi.

jeanpetit a été un homme formidable, près de moi (et je rerechiale) qui m'embrassait pendant les poussées, me soutenais la tête et m'encouragais. il a couper le cordon. il a parlé à son fils qui pleurais pour le calmer et cela a marché. mais sous le coup de l'émotion jeanpetit a pleuré et a du s'allonger. moi j'était bien je chialais je voulais mon enfant.

pendant les deux heures d'attente on étais 3 à se découvrir. je ne garde aucun traumatisme de mon accouchement, tout c'est très bien passé. et pour un premier enfant, comme une lettre à la poste et en un rien de temps.

le miracle de la vie.


  Voir le Profil de benedicte        Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Nabboula

Cliquez ici pour poster un message privé à Nabboula

Inscrit: Jan 28, 2002
Messages: 10071
De: Finlande
Posté le: 23-11-2002 à 11:13  | N° d'ordre sur la page en cours : 3 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 3 / 122
Mes chers bbaiens et bbayiennes Voici enfin le recit de mon accouchement Excusez moi du retard

Le vendredi 30.08.02, je suis allée à la maternité pour voir si bébé allait bien et si tout se passait bien. Les docteurs décident de me garder alors
Pendant le week-end, j’ai eu des contractions assez douloureuses mais rien ne bougeait On me faisait tout le temps le monitoring pour voir si tout allait bien pour bébé
Le fameux lundi arrive Une gynécologue me fait une écho pour voir si tout se passe bien et là elle panique en me disant : « Bébé n’a plus assez d’eau (crise d’eau :lol : ) et il n’a pas bien grossi, il ne va peser que 2kg800 et encore. Demain, on vous déclenche. »
J’étais contente d’un côté qu’on allait me déclencher dès le mardi car sinon je devais attendre jusqu’au jeudi a mes 37 SG
La nuit du lundi au mardi, j’avais des contractions douloureuses et je n’arrivais pas a dormir alors la sage-femme vient et me fait une piqûre qui m’a brûlé :mad : Elle devait mettre la moitie sur le côté gauche et l’autre moitie sur la fesse droite et quand elle m’a mis sur le côté gauche, j’ai dit : « Stop,je préfère les contractions que cette piqûre qui brûle » Elle a rigolé et m’a donné un comprimé pour m’aider à dormir mais pas de dodo non plus
Le mardi arrive enfin après une nuit d’insomnie On me donne le premier comprime le matin, bon rien ne se passe à part quelques contractions mais pas terribles et rien ne bouge. Oh la la il se fait désirer le tit Sami On vient me mettre le deuxième comprimé et rien ne se passe non plus Mais au grand MAIS avant de me poser le troisième et le dernier de la journée, les contractions sont devenues tout d’un coup très très douloureuses et à une minute d’intervalles Ca fait mal car c’est tout le temps mais ça se supporte Surtout quand on sait ce qu’on va avoir en récompense Donc pas de troisième comprimé car j’ai dit que la oh la la ça fait mal mais je rigolais tout le temps même si j’avais mal et les sages-femmes avaient du mal a croire que j’avais vraiment mal :lol : Je blaguais tout le temps LE soir vers 20h00 comme le col n’avait toujours pas bouger mais les douleurs etaient là, une sage-femme très sympa m’a ramené un ballon et une espèce de truc ou il y a des roues ou l’on s’appuie le dos sur comme un traîneau que les vieux utilisent pour marcher :lol : et la je lui dis : « ah bein ce traîneau me fait rappeler ma grand-mère :lol : » Elle rigole en me disant : « Ca ne se voit vraiment pas que vous êtes sur le point d’ accoucher. » Mais bon, c’est moi qui sentait les douleurs pas elle Et toute la nuit, je n’avais pas fermé l’œil pour car les contractions étaient trop forte. Là, la sage-femme a eu pitié de moi et me disait que si le col s’ouvrait au moins à un cm et demi j’appelle l’anesthésiste pour la péridurale, essayez de supporter » Pour ceux qui savent c’était le dragon qui était avec moi la nuit :lol : Mais rien ne se passait jusqu'à 6h30 du matin. Là, au grand ouf le col commence à s’ouvrir, il était temps. La sage-femme me dit : « La gynéco arrive a 8h00 et viendra vous voir ! » J’ai dit : « bein puisque j’ai attendu jusqu'à maintenant pourquoi pas encore quelques heures ! » Là, les contractions étaient toutes les quatre minutes, donc je dormais deux minutes et hop je me réveillais
Malgré que les contractions étaient forte, j’essayais de me souvenir d’une phrase que j’avais lu dans un livre : « Femme contractée, col contractée. Femme détendue, col détendu » Donc, ça m’aidait beaucoup car j’essayais de voir le bon côté des choses et de ne pas avoir peur pour pouvoir supporter la douleur

Après la gynéco arrive a 8h25, mon ange gardien :lol : et m’ausculte et me dit : « Parfait, presque trois centimètres, on y va en salle d’accouchement et pour la péridurale » youppie… On va a la salle d’accouchement, je décide d’y aller à pied, pas la peine de prendre le grand lit avec nous Et oui, je faisais super women :lol :
Donc, direction en salle d’accouchement à 8h30
Pose de la perfusion pour accentuer les contractions et puis pose de la péridurale. Ouf quel soulagement après dix minutes, à en pleurer du grand soulagement :lol : Et là, j’ai commencé à dormir :sleep : :lol : Et oui après deux nuits d’insomnies :lol : J’avais la gynéco, une sage-femme et une infirmière au près de moi et l’anesthésiste était venu me voir deux fois pendant la journée La gynéco m’avait dit : « Promis je reste avec toi jusqu'à ce que tu accouches » et elle est restée Sympa la doc
Au bout de quelques heures on me rajoute une dose de péri car je commençais a ressentir les contractions.
A 16h30, eur : je ressens les contractions mais là, la gynéco a dit : « plus de péri, vous êtes à 7cm et si on vous remet la péri, ça risque d’être plus long » Alors pas de choix on attend. Là, je demande si je peux aller faire pipi et on me dit, oui oui biensûr allez y et au retour, vous pourrez vous asseoir un peu sur cette chaise comme ça, ça fera avancer le travail. Bon, je fais pipi et après au retour avec tous les fils attachés, je m’assois et tout d’un coup, j’ai une envie de pousser, je le leur dis et on me dit : « Vite sur le lit (chaise gynécologique en position gynéco ) Et là, on me dit : « ne poussez pas encore ! » comment ça pas encore ??? Il est 17h00 et là je dis : « BEBE ARRIIIIIVE » La sage-femme et le doc me disent à chaque contractions de pousser. Donc, respirez, retenez la respiration et poussez Bon, il est vrai qu’on avait perdu les battements de cœur de bébé qui ne se sentait pas bien mais heureusement que je pouvais pousser. Alors je regardais le placard en glace en face de moi ou il y avait les forceps et la ventouse et à chaque fois que je regardais je poussais de plus belle :lol : A 17h20, la sage-femme me dit : « Je vois les cheveux, continuez c’est bien ! » Ah oui mon chéri qui était avec moi s’est fait tout petit mais a la fin était venu au près de moi et me caresser les cheveux Alors a 17h23, la sage-femme me dit : « Vous allez bientôt pouvoir sortir le bébé par vous-même ! » Mais a 17h24, Sami sort comme une fusée Heureusement que la sage-femme a pu le retenir Et la mon chéri fond en larmes Et moi, j’étais tellement fière de mon bébé qui vient de naître et soulagée
Bébé a le cordon deux fois autour du coup La sage-femme le lui enlève vite vite, on lui aspire du liquide de son tit nez et hop on me le pose sur mon ventre C’était beau de voir son chef-d’œuvre J’ai senti que j’étais la plus heureuse et la plus comblée au monde Je ne quittais plus bébé du regard
On me met bébé au sein et il tète il a vite compris ce qu’il fallait faire le tit chef Quelle merveille ce petit Sami. Il pesait 3390gm et faisait 48cm. Faut dire que même les docs se trompent

Après est venu le moment de la délivrance :roll : Le placenta doit généralement sortir dans la demi-heure qui suit l’accouchement. Mais le mien ne voulait pas sortir après une heure. Là, la gynéco me dit : « Si ça ne se détache pas, on va en salle d’accouchement et une intervention et on le fait sortir » Vous auriez du voir ma réaction : « Non non Doc, ça va sortir tout seul, patientez un peu ! » maintenant je suis morte de rire en y pensant Et c’est vrai, il était bien sorti par lui-même avec l’aide de la perfusion mais bon il est sorti ouf

Bon, puisque j’ai bien commencé, je continue bien avec mon séjour à la maternité si ça vous intéresse
Alors, l’allaitement était dure à déclencher oh la la surtout que bébé pleurait bien de faim et il essayait tout son possible pour téter mais bon… Mais quand ça s'est déclenché l’allaitement, il s’est pris des douches de lait Il a eu un peu de jaunisse à l’hôpital et on a du le mettre sous les soins de l’UltraV. Mais c’était un nouveau lit de bébé avec de la lumière qui vient du lit sous son dos. Il n’a pas aimé y être. Je le laissais un peu puis je le remettais auprès de moi sur le lit La jaunisse n’est partie entièrement qu’à deux semaines de son age
Sinon c’était bien à la maternité car j’avais une grande chambre de famille ou mon chéri a pu dormir avec moi là bas
On lui a fait son bain le troisième jour de sa naissance, c’était moi qui l’avait lavé et après mon chéri lui a fait prendre son bain le cinquième jour
On est reste à la maternité jusqu’au 11 séptembre
L’accouchement est à vivre, c’est vraiment une expérience merveilleuse Chacune de nous le vit différemment, et c’est ça qui fait que c’est vraiment une expérience merveilleuse.
Pour les mamans qui n’ont pas encore accoucher, ne prenez pas comme exemple les expériences des autres mais prenez les comme des récits personnels c'est-à-dire que dites-vous bien que votre accouchement sera spécial car il sera différent des autres En plus, chacune de nous vit la douleur différemment Pensez à la merveilleuse récompense que vous allez avoir

Voilà pour mon récit tant attendu et excusez moi du retard
Gros bisous de la part de la plus heureuse des mamans du monde
Nabboula


_________________
Nabboula.http://ddata.org/Gallery/


  Voir le Profil de Nabboula   Voir le site web de Nabboula        Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Toubou

Cliquez ici pour poster un message privé à Toubou

Inscrit: Jul 28, 2002
Messages: 73
Posté le: 25-11-2002 à 12:35  | N° d'ordre sur la page en cours : 4 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 4 / 122
Voici le mien.

La nuit de dimanche 27 oct a lundi 28 fut assez mouvementée. Je n'arrivé pas a dormir car j'avais des douleurs ds le ventre pas comme des contractions.

Donc le lundi vers 8 h 30 mon chéri et moi somme allez a l'hop.
Arrivés a l'hop la sage femme m'ausculte et me met sous monito.
Elle revient une heure aprés me réexamine et j'étais a 3 cm.
Donc direction la salle d'accouchement.

A 12h on me pose la péridurale pourtant je n'avais pratikement pas de douleurs.
La pose de la péri fut un vrai calvaire g souffert le martyr qd la gde aiguille a été enfoncé ds mon dos.

La sage femme me perce la poche des eaux et m'injecte un produit pr accélérer le travail.
je suis alors a 4 cm.

Vers 14 h 30 la péridurale ne fait plus effet on me pose donc alors une pompe.

Le travail va tellemnt vite ke la pompe fait pas effet et les contractions sont de plus en plus forte et insoutenables.

A 16h je suis a 10 cm. on m'installe prete pr accoucher. Les contractions sont tj trés douloureuses.

Le pire c qd bébé passe le col et k'il est ds le vagin je ressentais tte la doiuleure ca fesait comme si j'été écarteler c'été atroce. De plus mon bébé avait un petit cordon donc il ne descendais pas il été coincé ds le vagin j'avais beau poussé rien ne vené.

Une sage femme prend alors un tabouret monte dessus et se met a pousser de ttes ses forces sur le bas de mon ventre pr aider a faire descendre bébé.

Enfin bébé sort c la délivrance pr moi.

Par conte l'épisio me fait tj tres mal pourtant ca fait un moi ke g accouché. (11 pts de suture)


  Voir le Profil de Toubou   Email Toubou      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Valérie

Cliquez ici pour poster un message privé à Valérie

Inscrit: Jan 01, 2002
Messages: 2868
De: Calvados
Posté le: 25-11-2002 à 18:22  | N° d'ordre sur la page en cours : 5 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 5 / 122
Je vous le re sers comme il était à l'origine
avec le rappel des 10 jours qui ont précédé

L’appel du 18 juin a été plus fort que Corentin, quoi de plus normal pour un petit Normand ?
Je devais donc être déclenchée ce mardi 18 juin mais psychologiquement je ne devais pas être prête pour ça. En effet, la veille au soir, j’ai commencé à avoir des contractions, comme au cours des deux semaines écoulées, ça m’était déjà arrivé, je me disais qu’en m’endormant ça finirait par passer, mais vers deux heures du matin, la douleur m’a tirée de mon sommeil, j’ai attendu un peu et comme ça me faisait toujours aussi mal, je suis allée faire un tour dans le couloir et l’infirmière de garde a appelé la sage-femme qui m’a fait une piqûre en me disant que ça agirait sur le col, comme je devais être déclenchée, ça ne ferait pas de mal. J’ai mis un temps fou à me rendormir, mon sang battait à mes oreilles et les bébés des chambres à côté se sont mis à pleurer les uns après les autres. Il devait être 4 heures du matin quand j’ai réussi à retrouver les bras de Morphée et à 6 heures c’est un moustique qui m’a tirée de nouveau de mon sommeil. Depuis que je suis arrivée ici, je me bats avec eux quasiment toutes les nuits, je ne supporte plus leur sifflement dans mes oreilles !!!!!!!!!!!! Je craque !!!!!!!!! Donc 6 heures, ça va mieux, je ne sens plus rien mais à 6H30, les contractions font leur retour., plus espacées mais douleur identique. Je croise la sage-femme qui m’envoie à la douche avant de m’emmener en salle. Entre-temps, j’appelle le futur papa dont je ne souhaitais pas la présence avant au moins l’après-midi « tu sais un déclenchement ça peut être long et j’ai pas envie de te voir tourner en rond …. » mais je sais pas j’ai l’intuition que ça mettra pas 15 jours avec ces contractions qui m’ont accompagnées une partie de la nuit « alors finalement si tu veux venir …. C’est pas de refus …. »
La sage-femme me branche le monitoring à 8H10 environ et me pose le cathéter et au bout d’une demie heure, elle me dit :
- pas une contraction … vous en avez senties ?
- ben oui …. Trois ….
- Ah oui …., c’est pas violent !!!!! médicalement parlant me dit-elle ….
Ben moi j’ai mal !!!!
Entre temps le futur papa arrive après avoir déposée la grande sœur à l’école.
Bon le temps que la relève arrive, je ne revois personne avant 9H10. La sage-femme qui prend le relais me dit qu’elle me laisse encore ¼ d’heure - une demie heure avant de me poser le gel. Finalement quand elle revient, elle me branche un second sac à la perfusion., elle repart et toujours pas de gel. L’infirmière du labo me fait la prise de sang en vue de la péridurale. Quand la sage-femme revient, je me tords de douleur, elle regarde le monito, les contractions toujours pas significatives mais elle regarde l’état de dilatation et surprise je suis à 4 cm !!!! « vous avez fait ça toute seule ???? » pourtant les contractions…. Ben peut-être mais moi j’ai de plus en plus mal et je broie de plus en plus la main du futur papa qui a mal pour moi (forcément je lui fais mal !!!). Elle regarde de nouveau, je suis à 8 cm. J’ai tellement mal que j’ose quand même lui demander si la péridurale arrive « non on n’aura pas le temps !!!! on sent déjà la tête », elle appelle son aide à la rescousse, il faut installer la table en quatrième rapide « non, non ne poussez pas !!!! » mais c’est plus fort que moi, elle intercepte le gynécologue de garde au passage « maintenant vous pouvez pousser » ……. !!!!! Le gynécologue me parle, me dit de le regarder mais je ne peux plus, il faut qu’il sorte, je l’écoute et c’est tout ce que je peux faire et le voilà qui me dit attrapez-le !!! Attraper quoi, j’ai des fourmis partout dans les mains et les poignets, j’en peux plus, mais c’est Corentin qui a fait son apparition, il est là sur mon ventre et je les regarde enfin soulagée, mais la brûlure est intense, j’ai l’impression que mes os se sont complètement écartelés, pendant ce temps, le nouveau papa coupe le cordon, les larmes aux yeux. Finalement, déclenchement sans déclenchement, sans péridurale et sans épisiotomie, drôle d’accouchement.
Il est tout petit mon petit bout, on l’emmène faire sa première toilette, il mesure 44 cm et pèse 2kg360. Il est minuscule, il a à peine pleuré, il se repose déjà dans les bras de son papa qui n’en finit pas de le regarder. Le pédiatre arrive enfin et le redéshabille …. Il va bien mais il est petit, il faut le mettre en couveuse. A cet instant, j’ai l’impression que le monde va s’écrouler, j’ai peur qu’on l’emmène et que je ne puisse plus le revoir …. avant longtemps mais finalement il reste près de nous. Ma tension est très faible, je reste donc un long moment en salle avant de retourner dans ma chambre et Corentin nous accompagne, je me sens mieux, il est là avec nous. La puéricultrice l’avait mis au sein dans la salle d’accouchement mais comme il ne parvenait pas à le prendre, elle était repartie chercher un bout de sein en silicone, on ne la reverra pas non plus, pas plus que le bout de sein. C’est vraiment la panique aujourd’hui à tel point qu’on ne sait même plus à quelle heure Corentin est né. La sage-femme s’est emmêlée les pinceaux, quand on lui a demandé l’heure elle avait répondu 10H45 et quand elle a regardé son dossier qu’elle avait commencé à remplir, elle avait noté 10H30, finalement elle se dit qu’un quart d’heure ce n’est pas possible, donc il doit s’agir de 11H40 (pourquoi pas 45 d’ailleurs …) mais le papa a assisté à la toilette, à l’habillage, l’a eu dans les bras pendant un moment, à la visite du pédiatre, à la mise en couveuse, à la tétée (enfin à la tentative plutôt) et il est parti passer ses premiers coups de téléphone à 12H00 donc tout ça se serait fait en 20 minutes ? On n’a toujours pas eu la réponse qui devait se trouver sur le monitoring.
Corentin a perdu 40 g ce matin et après demandé sa première tétée tout seul comme un grand à 4H30 du matin, je n’ai pas réussi à le réveiller de la matinée, le personnel a fait quelques tentatives, et quand les faits ont été rapporté à la puéricultrice, elle est arrivée furieuse en me disant que j’aurais dû appeler depuis longtemps mais on m’a aidée sans plus de succès que moi … mais personne ne sait rien, on n’a pas cessé de me demander s’il pouvait sortir de sa couveuse comme sa température est supérieure à 37° mais je n’en sais rien moi, on ne m’a rien dit, pas plus qu’il fallait l’habiller sous sa couverture si je l’allaitais dans le fauteuil, je ne peux pas l’inventer ou alors il fallait me donner le mode d’emploi à lire. Je me sens complètement nulle et déjà découragée, j’ai peur qu’il parte en perfusion …. J’ai peur de le perdre …..

et la version du papa :

Bonjour a toutes c'est Benoît.

Donc je viens vous rassurer. Le petit Corentin va bien. Il a commencé a teter. Mais c'est parfois trop dur pour ses petites forces donc il se rattrape sur le complément qui est beaucoup plus facile a aspirer. Il a attrapé la jaunisse aussi donc la maman est un peu inquiete. Quand a la maman elle a des hauts et des bas. Je fais de mon possible pour l'aider meme si c est pas forcement evident de tout gerer. Pour vous donner mon sentiment sur ce tres joli récit dont je fais parti je me suis remis a pleurer en lisant ces lignes. Sincerement cela a été le plus beau jour de ma vie. J'ai ressenti la douleur de la maman (pas forcement a chaque fois qu'elle m'écrasait la main) mais je sentais qu'elle avait horriblement mal. Je me sentais impuissant. J'avais envie d'aller chercher qqun mais je n avais pas envie de la laisser toute seule. Je me sentais inutile. Impuissant devant tout ca. Et quand j'ai vu la sage femme completement larguée je me suis demandé ce que l'on faisait la.
Mais quand Corentin est sorti j'ai fondu en larme. Et puis il a fallu couper le cordon ombilical. Chose somme toute facile mais qui représente un geste tres important en ces instants magiques. J'en revais depuis tellement longtemps de ce petit bout.


La maman est émerveillé devant son petit bout et moi tout autant. Je lui ai donné a manger ce midi pour la premiere fois. C'etait magique. Il etait dans mes bras. Tout rikiki qu'il est. Mais il etait la contre moi. Ce n'etait pas un reve. Ses petits doigts serrait mon doigt.

Le plus dur est d'etre séparé des mes deux amours. Je n'ai qu une hate. Qu ils reviennent. Et que l'on partage tous ensemble ces moments de bonheur.

Merci a toutes et a tous.

A bientot

BENOIT



_________________
Valérie et sa tribu
Audrey (07-01-97 née à 40SA) Corentin (18-06-02 né à 36SA) Vincent (07-06-03 né à 36SA)


[ Ce message a été modifié par: Valérie le 25-11-2002 à 19:04 ]


  Voir le Profil de Valérie   Email Valérie        Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Acajou

Cliquez ici pour poster un message privé à Acajou

Inscrit: Nov 11, 2002
Messages: 1013
Posté le: 25-11-2002 à 23:29  | N° d'ordre sur la page en cours : 6 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 6 / 122
A mon tour !

Pour ma part, j'ai commencé par perdre le bouchon muqueux la veille au soir de la naissance. Le lendemain matin, je perds les eaux vers 6h00, sans aucune contraction.

(Je précise qu'un mois auparavant, j'avais été hospitalisée 4 jours car j'avais eu des contractions très rapprochées et régulières mais absolument indolores : je ne m'en rendais compte qu'en posant la main sur mon ventre qui durcissait. Le traitement : repos, repos, et repos, allongée, car pour l'utérus, que la maman soit assise ou debout lui demande les mêmes efforts).

Perte des eaux donc, et nous voilà en route pour la mater. Le papa était content d'être réveillé à une heure correcte !
Arrivée à la mater, le sage-femme (c'était un monsieur) vérifie que c'est bien le grand jour et pose le monitoring. Très peu de contractions, ce qui ennuie un peu les SF car une fois la poche des eaux rompues, le bébé n'est plus protégé des microbes, il a donc entre 6 et 48 heures (selon les sources!) pour sortir. Seul avantage de cette situation : pour éviter tout risque de contamination, on ne fait quasiment aucun toucher vaginal, ce que j'ai apprécié car j'en avais marre que ma foufoune soit prise pour un hall de gare depuis quelques mois !

Une fois envoyée dans une chambre pour attendre que le travail se fasse, on m'a donc conseillé de marcher pour accélérer la descente. Et nous voilà à faire le tour de la clinique, main dans la main avec le papa, à bavarder, téléphoner à une copine, prévenir les parents qu'ils peuvent se mettre en route... Ca a pris la matinée et le début de l'après-midi (j'ai donc eu droit au petit-déj et au repas de midi). Les contractions deviennent de plus en plus sensibles.

Vers 16h30, les contractions commencent à être franchement douloureuses. A 17h, le papa et moi descendons au bloc d'accouchement, et j'ai très mal, heureusement les contractions sont encore suffisament espacées pour me permettre un peu de repos entre chaque. Les SF ne s'attendent pas à ce que le bébé (on n'a pas voulu savoir le sexe, suspens redoublé !)sorte avant la nuit, voire le lendemain.

Suivent (seulement) deux heures de travail très douloureux, où j'ai vivement apprécié la présence du papa dans la salle car sinon j'aurais été toute seule. On a beau se dire que c'est la seule douleur qui ne doive pas inquiéter, quand on y passe, on se promet de ne jamais recommencer ! (bon, depuis, j'ai révisé ma position, mais pas pour tout de suite, quand même...). Je me suis littéralement tordue de douleur sur la table, en plus le monitorig et la perfusion empêchent de trop bouger, mais j'avais l'impression qu'on me broyait les reins et je me débattais comme un bébé (c'est en tout cas la réflexion que je me suis faite sur le moment, et que m'a confirmée l'observation de ma fille en train de hurler sur la table à langer : on pliait et dépliait les jambes de la même manière).

Je vous passe les exercices respiratoires, que je ne connaissais que très peu car je n'avais pu faire qu'une séance de préparation à l'accouchement : les longues expirations contrôlées se sont vite transformés en halètements, puis en gémissements (je ne sais plus où sur le site, j'ai lu que ces gémissements peuvent ressembler à ceux qu'on a pendant l'amour : c'est tout à fait vrai, sauf que je demande à voir l'orgasme qui me fera gémir aussi longtemps !), entrecoupés de "mais il est où l'anesthésiste ?" de plus en plus pressants et encolérés...

Ce dernier est enfin arrivé vers 19 h, en tentant un peu d'humour : "c'est vous qui avez un petit problème cardiaque [détecté lors de mon hospitalisation : je risquais apparemment un peu de tachycardie, mais il n'y a strictement rien eu]? Je regrette, on ne va pas pouvoir vous faire la péridurale !". Mon mari a su lui faire comprendre que ce n'était pas la peine d'insister...

Et ce que je redoutais depuis des années (depuis que j'avais vu comment se faisait la péridurale) s'est produit : l'anesthésiste ne s'est pas préoccupé du fait que j'avais ine contraction au moment où il me piquait. Or se contorsionner de douleur alors que vous avez une aiguille à quelques millimètres de la moelle épinière n'est pas franchement conseillé, mais allez faire autrement ! L'anesthésiste m'engueulait à moitié, la SF est venue me mantenir voûtée pendant que je continuais à gémir... Quelques picotements dans une cuisse (qu'est-ce qu'il a touché comme nerf ?), et puis je peux me rallonger. On me promet le soulagement d'ici une dizaine de minutes.

Effectivement, ça va mieux, et une fois que l'anesthésiste me fait asseoir en tailleur (excellente idée), je ne ressens plus qu'un tiraillement dans le rein, par contre ça pèse, du côté du vagin, et puis j'ai envie de pousser... La SF s'amuse d'abord, il est encore bien trop tôt, puis vérifie in situ et déclare "bon, ben vous allez accoucher !" Hop, en position dans les étriers, le médecin accoucheur descend, un peu surpris qu'on l'appelle si tôt, et au boulot... Cette dernière partie a été la plus facile, puisque je n'avais pratiquement plus mal : lorsque je sentais une contraction venir (ça tirait toujours un peu dans les reins, mais de manière parfaitement supportable), je poussais à fond, "comme pour faire caca" selon le mot de l'accoucheur (ben oui, c'est exactement pareil...), en tâchant de ne pas devenir trop rouge pour ne pas m'éclater un vaisseau dans l'oeil. J'ai senti qu'il me faisait une épisio, mais là aussis c'était supportable.

Et au bout de trois quarts d'heures de poussées énergiques, ma crevette sort, il est 19h50. C'est une fille ! Toute propre, ni sang ni vernix (la matière visqueuse et blanchâtre), petite mais en parfaite santé. J'ai tout de suite regardé quel était son sexe, mais j'avoue n'avoir strictement rien ressenti lorsqu'on me l'a posée sur le ventre. Ni joie, ni peine, ni dégoût, pas même de l'indifférence, rien de rien, j'étais vide. Je me souviens par contre très bien de l'immense sourire du papa et de son émerveillement lorsqu'on lui a mis sa fille, lavée et habillée, dans les bras. Pour ma part, pendant qu'on me recousait (j'ai bien senti l'aiguille!), j'attendais toujours que l'émotion vienne... La SF m'a rassurée en disant que c'était courant d'être ainsi complètement décalée pendant les premières 24 heures. Effectivement, l'émotion est venue après, j'ai versé quelques larmes en admirant ma fille endormie dans son berceau ou dans mes bras, si menue, mais déjà si achevée... Là aussi, difficile de préciser ce que je ressentais : fierté, inquiétude, attendrissement, fascination...

23 jours après, j'ai apparemment échappé au baby-blues, l'allaitement se passe à merveille, et on commence à oser balader la puce bien emmitouflée dans sa poussette de compétition, direction le supermarché (c'est déjà l'aventure !). On cherche encore à différencier les pleurs de faim, de fatigue, de "j'ai-un-rot-qu'est-coincé", on hésite à la prendre dans nos bras ou à la laisser pleurer... La maison est enfin à peu près propre et rangée, le chien ne s'affole plus au moindre cri d'Anna, je me relève toujours au radar et en sueur (pourquoi d'ailleurs ?) la nuit pour les tétées, mais on recommence enfin à prendre nos repas à des heures normales, et le papa est un vrai champion pour donner le bain... Bref, pas à pas, on est en train de devenir une famille...



[ Ce message a été modifié par: Mouzeote le 25-11-2002 à 23:32 ]


  Voir le Profil de Acajou      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Genevieve

Cliquez ici pour poster un message privé à Genevieve

Inscrit: Apr 30, 2002
Messages: 253
De: Montréal
Posté le: 26-11-2002 à 00:23  | N° d'ordre sur la page en cours : 7 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 7 / 122
Et bien je recopie ici le récit de mon accouchement....

Alors voilà, je prends quelques minutes pour vous décrire le plus beau jour (hum, hum….) de ma vie !
Vous aurez compris que je vais vous raconter l’arrivée de ma petite Juliette !

LA PRATIQUE GÉNÉRALE
Tout a commencé un mardi 5 novembre…. Je me rends soudainement compte que je perds du liquide à petites doses. Est ce ça perdre ses eaux ????? Ce n’est vraiment pas beaucoup, juste assez pour mouiller mes sous-vêtements, je dirais une cuillère à café à la fois. Par contre, c’est vraiment liquide ! Si je ne mets pas de protection, le liquide passe à travers mes sous-vêtements et fait un cerne humide sur mes pantalons !

Que faire ? Rien à voir avec les histoires de serviettes éponge entre les jambes pour se rendre à l’hôpital !
J’appelle à la maternité et on me conseille de me rendre afin de vérifier ce fameux liquide.

C’est la folie à la maternité, on me dit qu’il n’y a jamais eu autant d’accouchements en même temps ! Le temps qu’on y est, 4 accouchements ! Il n’y a même plus de salle de naissance pour nous ! On attends 4 hrs avant de voir le médecin. Finalement, il semble que ce n’est pas du liquide amniotique, le « fern test » est négatif….. Bon, il faut croire que je suis incontinente…….
On retourne à la maison, un peu déçu….


AVANT LA PÉRIDURALE
Le lendemain, ça continue !!!! Toujours de petites quantités, toujours liquide. Que faire ? Bon, on ne prend pas de chance, on retourne à la maternité. On s’y rend très calmement, certains de se faire retourner à la maison….
Et bien cette fois, le « fern test » est positif !!!!! On reste ! Il est environ 16hrs.
À 19 hrs, le médecin vient rompre les eaux, car il semble que la poche était seulement fissurée. Les contractions commencent légèrement mais disparaissent… À 23 hrs, le médecin décide de me mettre sur le pitocin car il me trouve de trop bonne humeur… je ne suis qu’à 3cm et le col n’est pas effacé ! Les contractions commencent sérieusement à ce moment là …. À 1 minute d’intervalle, pas de pause !! Je souffre le martyre jusqu’à 1:15 du matin et là, le médecin vérifie l’état du col. Seulement 3.5 cm !!! MAIS, le col est effacé ! Il donne le OK pour la péridurale.. Ouf !

APRÈS LA PÉRIDURALE
Heureusement, l’anesthésiste n’est pas loin et à 2hrs du matin, tout est installé. Je respire ! Je ne sens plus rien ! Je réussis à dormir en attendant le moment de la poussée. Comme je suis relax, le col passe de 3.5 cm à 6 cm en 1 heure !
Je réussis même à me lever pour aller faire pipi et le fait de me lever me fait passer à 9 cm ! L’infirmière suggère d’essayer de pousser pour passer à 10, et ça fonctionne ! Oups, ça veut dire qu’il faut pousser !!!!!!!!
Et bien on pousse de 4h25 à 5h40, soit 1h15 !! Franchement, ya rien là ! Je ne sens presque pas les douleurs de la contractions grâce à la péridurale, juste assez pour savoir quand pousser.
Par contre, entre les poussées, mon médecin se rends compte que ce sera un très gros bébé…. Il décide donc d’ajouter un bloc honteux, pour être certain que les points ne me feront pas souffrir. C’est gentil !
Il fait donc l’anesthésie (je ne sens pas les piqûres grâce à la péri) et puis l’épisio (que je ne sens pas du tout non plus !).

Et là, voilà la belle Juliette de 4,355 kg (9.9 livres) qui se pointe !!!!! Qu’elle est belle, elle n’a même pas l’air d’un bébé naissant tellement elle est dodue !
On me mets le beau bébé dans les bras, papa et moi on la dévore des yeux ! Pendant ce temps, le médecin s’occupe de faire un peu de couture…. Que je ne sens pas du tout, je vous jure !
On essaie tout de suite l’allaitement. Bon, ça ne fonctionne pas très bien tout de suite mais c’est tellement émouvant de mettre bébé au sein dès la naissance, ca poursuit le lien spécial avec le bébé.
Donc, Juliette est arrivée le 7 novembre à 5h40 du matin. Pour voir une photo, vous pouvez aller dans la récap des bébés du site. Elle a une semaine sur la photo, elle vient tout juste de perdre son nombril !

Depuis ce temps, on est très heureux avec la belle poupoune ! C’est un bébé très calme qui est bien éveillée le jour et dors quand même bien la nuit.
L’allaitement est super ! Pas de gerçures, rien de négatif ! De plus, ça me permet de rester collée avec mon bébé, comme quand elle était encore dans mon ventre. Je n’ai pas les blues non plus et ça fait maintenant plus d’une semaine qu’on est revenu à la maison. Un peu fatiguée…. Mais beaucoup d’aide du papa !
Je vous souhaite à tous une aussi belle aventure que la mienne !

Geneviève, petite maman !



  Voir le Profil de Genevieve      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
meg

Cliquez ici pour poster un message privé à meg

Inscrit: Jun 26, 2002
Messages: 292
De: Nice
Posté le: 26-11-2002 à 21:57  | N° d'ordre sur la page en cours : 8 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 8 / 122
voilà le recit de l'accouchement que je souhaite à toute :

salut les filles !!!
je ne fais desormais plus partie des "futures mamans de novembre", mais des "mamans super heureuses d'octobre" !!
Et oui, mon petit bout est arrivé, et plus tot que prevu, pas envie de se faire declenché le petit ange!!

Bon, je vous raconte mon accouchement de reve (j'espere que ça se passera aussi bien pour vous)

lundi 28 octobre, 16h30 rdv chez le gyneco qui devait decoller les membranes pour le lendemain! et là il me dit :"oulala, vous allez surement me deranger cette nuit !!, meme pas besoin de decoller les fameuses membranes "

18h arrivée à la maternité: la sage femme dit "le travail a bien commencé, soit on attend et il arrive cette nuit, soit on accelere le mouvement, et dans 3 heures, BB est dans vos bras."
Allez, puisque je suis deja en position, on y va!
et c'est parti!!
peridurale directe vers 18h 30, (il parait que mes contractions etaient un peu douloureuses, mais, j'en ai depuis le 4° mois et ca n'etait pas + douloureux que d'habitude !)
19h40, le gyneco arrive en avance, sauf que je suis une rapide, et babylove, pressé de sortir, et il dit "j'arrive à temps, c'est le moment de pousser".

malheureusement, je n'ai pas reussi à bien pousser, et c'est la sf qui a appuyé sur mon ventre, et en 5 minutes, bb est sorti.

Je l'ai attrapé et posé sur mon ventre, et là, (et tous les smiley qu'on peut inventer) papa dans le meme etat, le bonheur total, (et sans douleur)
voila le recit du plus beau moment de ma vie, (apres ma rencontre avec le 1°homme de ma vie)

Les 2 hommes de ma vie vont bien, moi, je suis un peu fatiguée, trop de visites, mais au top du bonheur.

A toutes les mamans de novembre, bon accouchement et bienvenue à vos petits amours

Meg


  Voir le Profil de meg   Email meg        Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
nounou

Cliquez ici pour poster un message privé à nounou

Inscrit: Aug 01, 2002
Messages: 194
De: 94
Posté le: 03-12-2002 à 21:50  | N° d'ordre sur la page en cours : 9 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 9 / 122
Alors je remet le récit du mien :

Lundi 3 Décembre : Visite du 9 ième mois..
Le gynéco me laisse arrêter le *médicament* (médicament contre les contractions). Et moi je pense : « chouette, elle va bientôt arriver ». Et l’attente commence.

Mardi, mercredi, …, je guette les contractions. Mercredi soir Marieke et Benoît passe nous voir. Je ne me ménage plus comme ces derniers mois : je m’active à la cuisine espérant accélérer la venue de Sarah. Mais rien n’a l’air de bouger, peut-être vais-je devoir attendre le terme finalement.

Jeudi : Je me dis qu’elle est bien au chaud et qu’elle continue de grandir et de grossir. Apparemment ce n’est pas pour tout de suite.
Dans la nuit des contractions me réveillent, j’essaye de me détendre et de les calmer. Je m’endors. Une heure plus tard, les contractions reviennent. Je regarde le réveil et commence à guetter le temps qui les séparent. Et je m’endors. Une heure plus tard, ça recommence. Cette fois-ci çà y est : je prends conscience qu’elle va arriver dans les heures qui suivent. Tout en surveillant mes contractions j’essaye de me détendre au maximum pour me reposer. Je sais que ça peut être encore long et il ne faut pas que je me fatigue, je veux être en forme pour la mettre au monde.

Vendredi 7 Décembre : Les contractions sont de plus en plus douloureuses, je ne peux plus me lever. Mais elles ne sont pas régulières alors je laisse partir Cédric au travail.
10h30 : une heure de contractions douloureuses et régulières, j’appelle Cédric.
Quelques instants plus tard, maman m’appelle : je lui dis que je suis sur le point de partir à la clinique.
11h15 : Nous sommes à la clinique et on m’installe le monitoring pour surveiller les contractions et les battements de cœur de Sarah.

12h15 : Je passe en consultation voir le gynéco de garde. Je me retrouve dans la salle d’attente. J’ai du mal à tenir assise et j’aimerai bien qu’on m’emmène enfin en salle de travail. Le gynéco m’ausculte, me confirme que le travail a commencé. Il me demande d’aller m’inscrire à l’accueil puis d’aller en salle de travail !! Un peu déroutée, je passe à l’accueil, je remplis les papiers avec Cédric.

13h00 : Cà y est, je peux enfin aller m’allonger, il était temps. La sage femme m’installe, me branche une perfusion et me dit que je suis à 1,5cm. Elle pense que le médecin aurai pu me renvoyer chez moi !!
On se retrouve tous les deux, le moment tant attendu va enfin arriver, on est impressionné par ce qui nous arrive et on tente d’organiser les heures à venir. Cà me calme.
Les contractions deviennent de plus en plus fortes, je n’arrive plus à me détendre entre deux. Je décide de demander la péridurale mais l’anesthésiste est occupé.

14h30 : La sage femme revient, elle m’ausculte : Je suis dilatée à 3 cm. Et elle me dit « finalement c’est le médecin qui avait raison. »
Elle donne un coup d’œil au monitoring, fronce les sourcils. Je la vois s’activer, appeler le gynéco. Elle me colle un masque à oxygène et me dit que le rythme cardiaque du bébé n’est pas bon. Elle ressort, reviens avec le médecin. Je les entends parler de césarienne. L’anesthésiste arrive. Je commence à m’inquiéter mais je suis un peu dans les vapes entre les contractions maintenant très douloureuses et l’oxygène.
Le médecin m’examine et finalement il donne le feu vert à l’anesthésiste.

Quelques minutes plus tard, j’ai la péridurale et nous sommes à nouveau tous les deux, le rythme de Sarah est redevenu normal.
Je commence à reprendre mes esprits, je ne sens plus la douleur et Cédric m’explique calmement ce qui c’est passé. Il est 15h30.

Ne sentant plus les contractions, j’arrive à me détendre et je m’endors presque. Le temps passe vite. La sage femme fait quelques visites éclair pour voir ou j’en suis. Il y a beaucoup d’accouchements et elle doit vraiment courir d’une salle à l’autre.

16h45 : La sage femme m’annonce que je suis à 10 cm. Elle m’installe. J’essaye rapidement de me souvenir de ce que je dois faire et elle me dit : « vous êtes prêtes, vous allez pousser, allez-y. Pendant une minute je donne le maximum de ce que je peux faire, je repense à tous les conseils qu’elle m’a donnés lors de la préparation (c’était elle qui me donnait les cours). Une minute de répit et il faut recommencer. Elle est très étonnée et me félicite, Sarah sort très vite. Elle me demande de pousser une dernière fois et Sarah est là.

Il est 16h55, elle est magnifique.

Elle la pose sur mon ventre. C’est un moment merveilleux, émouvant et très impressionnant. Ca y est, ce petit être tant attendu est là, on se découvre mutuellement : voici notre bébé, c’est la plus merveilleuse petite fille au monde.

La sage femme vient la chercher pour le premier bain et quelques examens et la ramène 5 min après. Elle mesure 49,5cm et pèse 3270g. Elle est placée sur une plaque infra-rouge à côté de moi, elle a les yeux grands ouverts. On s’observe tous les trois, on tente de mettre des mots sur toutes ces émotions et tout cet amour qui nous submerge. On passe deux heures ainsi, s’abandonnant à ce bonheur indéfinissable.

_________________
maman de sarah née le 7-12-01

Venez la voir : http://lenoir.anne.free.fr/


  Voir le Profil de nounou   Email nounou      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
olive

Cliquez ici pour poster un message privé à olive

Inscrit: Sep 22, 2002
Messages: 165
Posté le: 05-12-2002 à 16:48  | N° d'ordre sur la page en cours : 10 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 10 / 122
coucou les filles
ma petite dort donc je vais pouvoir vous raconter mon super accouchement
jeudi 28 novembre:apres une nuit de douloureuses contractions j'ai decidé d'aller a la mater.la sage femme m'osculte et me dit que je n'ai pas le col d'une femme en pleins travail que je suis venue pour rien et que j'ai mal choisi mon jour car elles sont debordées je rentre chez moi deçus d'etre venue pour rien
vendredi 29 novembre:apres une bonne nuit de sommeil je decide de me lever car je trouvais que ma culotte etais bien mouillée voir meme trempée je reveille mon cheri et je lui dit que je crois que je perds du liquide amiotique.nous voilà de retour à la mater. tout le long du chemin je me dis que j'espere ne pas tomber sur la meme sage femme qu'hier car elle etais vraiment c***
12h00:arrivée à la mater la on m'osculte:col ouvert à deux doights et en plus perte de liquide,je me dis super je vais enfin accouchée
les contractions sont de plus en plus fortes et de plus en plus longues ça fait vraiment tres mal je pleur comme une petite fille
18h00:verdict:col ouvert 4 cm ça y est je vais pouvoir avoir la peridurale
je flippe un peu mais enfaite je n'ai rien sentis quel plaisir j'ai de forte contraction mais je ne sent pratiquement plus rien
23h40:je suis dilatée a 10cm je sent ma petite puce descendre,c'est merveilleux vive la peridurale!
la sage femme me dit de pousser c'etais vachement dur et là apres 13 minutes d'effort arrive mon petit coeur elle est magnifique
je n'ai pas eu d'episio pas de point de souture mon accouchement etais vraiment super!nous sommes des parents comblés elle est adorable et l'allaitement se passe super bien
merci a vous toutes,courage hulotte c'est bientot la fin je vous souhaite a toute d'avoir un accouchement comme le mien
je suis desolée je ne peux pas vous montrer de photo car je n'ai pas de scanner ni d'appareil numerique mais bon c'est sur ma liste pour le pere noel
gros bisous a vous toutes ,olive



  Voir le Profil de olive   Email olive      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
martine.a

Cliquez ici pour poster un message privé à martine.a

Inscrit: Sep 01, 2002
Messages: 280
De: canada (montréal)
Posté le: 13-12-2002 à 16:14  | N° d'ordre sur la page en cours : 11 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 11 / 122
bonjour je m'appel martine jai 21ans jai eu maude il a 3 mois elle est née le 7 septembre a 1:20 du matin . mon accouchement a été provoqué parceque mon bébé ne bougais pratiquement plus je suis aller le 6 septembre au matin a l:hopital pour écouter le coeur du bébé je fesais se teste tous les semaine depuis la ( 30 ième sem) parceque je fesais du diabète de grossesse et je e piquais a linsuline mais mon taux de sucre étais toujour haut.allor a 12:00pm le 6 septembre il mon dit quil me provoquerais parceque maude ne bougais pas asser.rendue en salle d'accouchementil mon instalé un ballon parceque javais seulement 1 centimètre de fais comme travail javais seulemt (38 seaine) sa prie aviron (2:30) environ pour me rende a 3 centimètre et le ballon et tombé ses le moment le pus long les premier centmètre les docteur sonvenue mexaminer il on dit qu'il allais crever mais eaux il étais 4 heure pm .sa fais très bizare quand les eaux on crever et la le travail commence pour vraisil mon instalé une intraveineuse il mon donner du pitasin pour provoquer les contraction a 8 heure jai demander un épidural elle est arrivera 9 heure.de 9 heure a 11 heure cétais le parfais bone-heure tous allais bien le travaille avencais bien il on monter ma dose de pitasin parceque il trouvais que les contraction n'étais pas asser forte il avai dit que le travail serais très long parceque il me provoquais. a 11 heure pm les contactions on recomencer a faire mal il sont revenue me doner une autre dose dépidural mais rien a faire javais toujours mal il étais 12.00am il mon examiner jétais rendue 8 centimètre et demie il mon dit que sa prendrais au moin 2 heure et plus pour me rende a 10 centimètrea 12;30 pm je dit a linfimière que sa poussais et que sa fesais très mal elle ma dit que sa ne ce pouvais pas jai que sa pousais vraiment allore il mon examiner et javais 10 centimètre de fais ellee me dit il faut pousser jai pousser pendent 40 minute et la maude est arriver a 1:20 du matin le 7 septembre elle pesait 8 livre et 6 oz elle mesurais 21 pouse.et voila mon accouchement et je recomencrais nimportement quand. voila.
_________________

Je suis la maman de Maude et heureuse depuis le 7 Septembre 2002.

[ Ce message a été modifié par: martine.a le 23-04-2003 à 20:57 ]


  Voir le Profil de martine.a   Email martine.a   Voir le site web de martine.a          Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Nadia

Cliquez ici pour poster un message privé à Nadia

Inscrit: May 15, 2002
Messages: 1269
Posté le: 27-12-2002 à 17:30  | N° d'ordre sur la page en cours : 12 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 12 / 122
Mon accouchement,

Voilà maintenant pratiquement 1 an que j’ai accouché de Walid et je voulais tenter de me souvenir de mon accouchement, comme ça il restera à jamais dans ma mémoire.
Le lundi 31 décembre 2001 je passe le réveillon du jour de l’an avec la famille de mon mari, ma belle-mère avait fait des crevettes à la sauce piquante, mais alors vraiment piquante. Malgré mon bon sens, je me jette dessus comme une affamée et j’en mange et en remange. Le lendemain matin, mardi 1er janvier je ressens des petites contractions, je ne m’inquiète pas plus que ça, puisque j’en ai eu tout le long de ma grossesse. Puis dans l’après midi je trouve les douleurs plus fortes et me dit, voilà, ma grande le résultat des crevettes à la sauce piquante. Le mercredi 2 janvier, toujours des contractions douloureuses mais pas régulières. Dans la nuit de mercredi à jeudi je perds le bouchon muqueux, enfin la je le dis, mais lorsque je l’ai vu, je ne me doutais pas du tout de quoi il s’agissait. Je téléphone à l’hôpital et leur explique ma situation. La sage femme présente m’indique que cela ne signifie pas que je vais accoucher d’ici peu mais si j’ai le moindre doute je pouvais venir. Mais j’avais tellement la hantise qu’il me renvoie à la maison que j’ai patienté comme elle me l’avait dit, d’autant plus que Walid était prévu pour le 25 janvier 2002. Les contractions, toujours pas régulières ont continuaient le jeudi 3 et vendredi 4 janvier. Puis le soir du vendredi je vais chez ma sœur qui devait me couper mes cheveux et faire ma couleur, car elle trouvait que je me laissais aller les derniers temps. Mon mari me dépose avec ma cousine. On papote et au moment où ma sœur commence à m’appliquer la couleur une contraction, qui n’avait rien avoir avec les autres m’envahit et je hurle, je me plis, je n’arrivais plus à récupérer ma respiration, j’ai compris ma douleur et surtout mon gynéco. Lorsqu’il me disait, les vraies contractions ne vous inquiétez pas, vous allez vraiment les reconnaître. Ma sœur, mon beau-frère et ma cousine en paniquent. Mon beau-frère commence à s’habiller, ma cousine, vite vite téléphone à la maternité, appel son mari, ils étaient complètement paniqués. Puis les esprits se calment. Je ne peux quand même pas aller à la maternité avec la couleur sur la tête. Ma sœur me rince les cheveux, les contractions se répètent toutes les 20 minutes. J’essaie de gérer et je suis même fier de moi et aussi morte de rire de voir ces trois dingues souffler en m’accompagnant. J’appelle mon mari, qui arrive, mais au fond de moi, je me dis ma grande tu as encore le temps, on dépose ma cousine chez elle vers minuit puis mon mari passe devant la maternité au cas où, mais je préfère rentrer à la maison prendre un bain. Le bain m’a soulagé et je pensais que c’était une fausse alerte. « 3 heures du mat., j’ai les frissons…. » comme le dit la chanson, et la les contractions sont toutes les 10 minutes, aïe aïe aïe, j’essaie de me contenir, mais non là je n’en peu plus, je réveille mon homme qui toute endormit me dit « déjà », « bon je te dépose à la mater, et je reviens, tu diras que t’es venue toute seule » qu’est ce qu’ils peuvent être bêtes dans des moments pareils. Direction la maternité, une sage femme me reçoit et en souriant me dit, « oh, c’est le premier, j’espère que vous ne venez pas trop tôt » puis en m’auscultant me dit « eh bien, c’est très bien vous êtes à deux doigts, on va vous mettre en salle d’accouchement, mais avant tout j’ai quelque chose à vous dire » et là tout commence à s’écrouler autour de moi, j’ai peur qu’il arrive quelque chose au bébé, « voilà Madame, vous connaissez sûrement l’émission les Maternelles, eh bien ce soir ils sont présents avec une équipe de télévision, accepteriez vous d’être filmée pendant votre accouchement, ou toute au moins pendant la pose de la péri. si vous en faite une ». Là je lui en veux à mort de m’avoir fait peur pour rien, puis après réflexion, je ne voulais pas partager ce moment unique et magique, d’autant plus le premier de ma vie avec d’autre personne. La Salle d’accouchement : Une belle salle d’accouchement toute bleu, avec de la musique, super agréable. La sage femme et les infirmières sont adorables avec moi, elles ne cessent de me soutenir le temps que ma sœur arrive (c’est elle qui a assisté à l’accouchement, mon mari ne voulait pas être présent au moment de l’expulsion, et elle avait pensé à apporter des cassettes que mon mari lui avait remises) Il est déjà 4 heures du matin. La sage femme dit à mon époux qu’il pouvait aller dormir, car ce ne serait pas pour maintenant. Il rentre tandis que ma sœur reste et nous voilà partie dans des discussions inimaginables entre deux contractions. La sage femme vient à nouveau m’ausculter et me dit, que d’ici 10 h du matin j’aurai accouché alors moi je suis super fière de moi. Elle me demande si je veux la péri. et lui répond non non plus que 6 heures à tenir, ça va aller, comme si 10 heures étaient « l’heure limite d’accouchement » on est un peu idiote dans ces moments là. Il est 7 heures du matin, et moi j’ai de plus en plus mal, et je craque, je demande à la sage femme la péri . 7 heures et demi, l’anesthésiste et là, il doit être « vénéré » celui là, avec tous le bien qu’il apporte. Je me sens soulagé et idiote de ne pas l’avoir demandé plus tôt. Il est déjà 8h30, la sage femme revient m’ausculter, puis ma sœur lui demande si c’est pour bientôt ou s’il elle a le temps d’aller ouvrir le salon et de revenir, la sage femme lui dit de faire vite, et en partant ma sœur me dit « tu m’attends avant d’accoucher ». Mon mari revient, un peu dans le gaze
Il reste avec moi le temps que ma sœur revienne. Au passage il avait téléphoné à sa mère et ma sœur à la notre. Ma sœur revient, puis vient ma belle-mère, et ensuite ma mère accompagnée de ma belle sœur, ils sont tous dans la salle d’attente, et ils attendent. Il est 9h30, je recommence à sentir les contractions d’un coté, puis de l’autre, je me tourne dans tous les sens, me plis, bref j’arrive plus à rester en place tellement j’ai mal. Je me dis à ça c’est le signe d’arrivé du bébé. La sage femme, toujours aussi calme, me demande de faire l’effort de rester sur le dos pour ne pas déplacer les bidules que j’ai de branché sur le ventre, pour les contractions et le cœur du bébé. Puis vint 10 heures « l’heure limite d’accouchement » et là rien. La sage femme revient, « mais madame, là il est 10 heures et toujours rien » « oui, oui, vous ne dilatez plus aussi vite qu’au début » « Ah mais moi je m’en fiche, il faut qu’il sorte maintenant, j’ai trop mal » « mais, vous ne devriez pas avoir mal avec la péri » « ah bah, ça se voit que c’est pas vous qui avez les contractions, et d’abord vous n’êtes pas à ma place » j’ai honte d’avoir été aussi dure avec elle, alors qu’elle était super gentille avec moi. Et je pleure, je pleure, la SF pense que je suis impressionnée par les cries des autres mamans, comme si je les entendais, je n’entends que ma douleur. 11 heures, mon mari essaie de me soutenir, mais je pense qu’il est encore plus émue que moi. Ma sœur et mon mari se relaient pour me tenir compagnie et essayaient de me changé les idées. Mais moi j’ai que cette douleur dans la tête qui vient trop vite. Puis, la SF me dit qu’il faut qu’on accélère le travail, il m’injecte des trucs, tellement j’avais mal j’ai même pas demandé ce que s’était. Puis je dois respirer dans un masque. Et l’air que je respire me transport, j’ai adoré, je n’entendais plus rien autour de moi, la douleur était toujours là, mais c’était comme si je l’avais oublié. Ma belle-mère rentre me voir, elle essaie de me soutenir, je ne l’écoute même pas tellement je suis dans mon délire avec ce gaz, la seule chose dont je me souvienne c’est qu’elle m’ai dit de crier peut être que cela me ferait du bien, mais je n’ai jamais osé crier tout le long de mon accouchement, seule des larmes coulaient sur mon visage. La SF entre et me dit qu’il est déconseillé de recevoir du monde dans la salle d’accouchement, donc maintenant seule ma sœur et mon mari sont autorisés à entrer et à tour de rôle. 13 h 30 la SF m’ausculte de nouveau, « ah madame, ça ne va plus tarder », « non je ne vous crois plus, je veux l’anesthésiste, je ne fais plus rien tant que l’anesthésiste n’est pas là » « mais dans pas longtemps il faudra pousser » « je ne pousserai pas je veux l’anesthésiste » tiens, tiens, comme si on pouvait retenir l’envie de pousser. On se retrouve seul pendant un moment avec mon mari, qui n’arrive pas à contenir ses larmes, il ne veux pas me faire voir qu’il est ému. 13 h 50 l’anesthésiste arrive enfin, « alors c’est vous la dame qui êtes à 10 et qui veux quand même une péri » « je peux même être à 20 je pousse pas » là sage femme et là, elle me dit qu’elle voit les cheveux qu’il faut que je pousse « non je pousse pas je veux la péri. « bon allez je vous fais plaisir, mais cela ne servira à rien » il était super sympa, et il était de mon origine et de mon coin en plus, il me fait rire en me disant des bêtises, le temps qu’il prépare le matériel, il me distrait et en définitive je pensais qu’il m’avait réinjecté du produit mais finalement non La sage femme demande à l’infirmière de me préparer (je passe les détails vous savez lesquelles), le temps qu’elle ausculte une autre maman, l’infirmière la rappel ilico presto, le bébé arrive, et là 14h20, je veux pousser, « ah, ah, ah, il faut que je pousse » « non non vous n’êtes pas encore prêtes, et la sage femme doit se préparer ». « non, je pousse » la sage femme arrive à temps. Ma sœur me dit « attends, attends, il faut que je tourne la cassette (audio) » le poste s’était arrêté. Il est 14h30, il n’a fallut que 4 poussées et 4 belles respirations, pour que je prenne mon petit dans les mains et le pose sur le ventre avec l’aide de la SF. Il est tout beau, tout propre, je vérifie tout, il n’a pas pleuré on se regarde longuement. Je pleure et repleure, il met deux doigts dans la bouche pour les téter. Au bout d’un moment l’infirmière reprend Walid pour le laver et moi je dois encore pousser pour extraire le placenta. On me le redonne, le papa arrive, je lui donne le sein et là toute ma vie a changé.
Voilà le récit d’une maman comblé depuis maintenant prés d’un an, et qui apparemment se souvient bien de son accouchement.

_________________
Maman de Walid, l'amour de ma vie (merci Julie)


  Voir le Profil de Nadia      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Coralie

Cliquez ici pour poster un message privé à Coralie

Inscrit: Jul 01, 2002
Messages: 4717
Posté le: 03-01-2003 à 22:39  | N° d'ordre sur la page en cours : 13 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 13 / 122
Je vais tenté de faire comme Nadia, en plus, il faut bien que je raconte celui de Léane avant celui du 2eme!!!

20 mai 2001:
Après un voyage de 60 kms, nous arrivons chez mes parents. Petit repas sympa en famille. L'après midi, ma mère avait décidé de semer des haricots, je l'accompagne avec une chaise en tissu pour m'installer confortablement pour discuter!
Mais je suis incapable de rester en place, je décide donc de l'aider , me voilà, courbée puis accroupie pour semer les graines de haricots! Ma mère n'arrête pas de me dire que ce n'est pas ma place, mais moi je ne vois même pas pourquoi enceinte de 8 mois 1/2, je ne pourrais pas semer des haricots!!!!

Après le repas du soir nous rentrons chez nous. Mon mari va se coucher, je lui dis que j'arrive, et je m'installe dans le canapé pour regarder la télé. J'ai des problèmes d'insomnies depuis 3 mois!
Minuit: je commence à ressentir des contractions sans être sûre que c'est ça, je n'oublirai jamais ce que j'ai regardé à la télé cette nuit-là: fréquenstar sur Francis Cabrel sur M6! Ben oui, la nuit à part-ça que que chasse et pêche

2h00: après 3 ou 4 allers-retour aux toilettes, je perds qq chose qui pourrait être le bouchon muqueux (maintenant je sais que c'était ça )

de 2h00 à 5h30: les contractions sont régulières mais encore espacées, je laisse donc dormir mon mari tranquillement!

5h45: les contractions commencent à devenir douloureuses toutes les 15 mn, je vais prendre une douche (ben oui, j'avais pas de baignoire à l'époque) Je vérifie ma valise, j'ai tous les papiers qu'il faut, je mets mes chaussons de dans et je reste en chaussettes!

J'attends maintenant que le réveil de mon mari sonne pour lui dire qu'il n'iras travailler

6h00: Réveil de l'homme!!!! Je lui dit gentilment "Aujourd'hui tu n'iras pas travailler" et lui me réponds "t'es malade, j'ai plein de boulot moi!!"
moi:" oui, mais je vais accoucher!"
lui:"hein,... quoi "
moi:"ben oui, c'est toujours ce qui finit par arriver quand une femme est enciente!!!"
Là, panique totale de L'Homme!!! En gros voilà ce que ça a donné alors que je lui répète sans arrêt qu'il a le temps:
6h07: ejection du lit
6h09: entrée dans la douche
6h12: sortie de la douche
6h25: chargement de tous les sacs dans la voiture (un pour moi un pour BB) et de la femme enceinte
6h28: départ pour la maternité

6h50: arrivée à la maternité! Enfin, je vais avoir affaire à des gens calmes! Evidement, nous avons affaire à l'équipe de nuit! Après nous avoir laissé passé le sas, où il faut donner par interphone la fréquence des contractions sinon on ne passe pas. Nous nous arrêtons pour enfiler les chaussons en papier! La SF me dit:" mais vous avez pas de contractions là" et moi: "ben si". Elle me fait une moue septique, j'ignorais qu'il fallait hurler de douleur pour être prise au sérieux!

Toujours avec sa mauvaise tête, elle me fait entrer en salle de naissance pour m'examiner, et là : 3cm! Je sais pourquoi je suis venue quand même!!! Elle se radoucit un peu et me mets le monito!

7h30: arrivée de l'équipe de jour, la SF passe me voir, souriante(:ouf:), elle m'examine de nouveau et me dit de sonner en cas de problèmes!

8h30: elle revient, cette fois pose de la perf de glucose et d'ocytocine!

Là je rigole moins, les contractions étaient jusqu'à maintenant supportable mais depuis la perf CA FAIT MAL!!!
Mais je supporte, je ne regarde pas l'écran du monito et pour m'encourager mon mari m'indique quand la courbe de la contraction commence a redescendre pour que je me relaxe plus vite! Moi ça m'a aidé!

10h00: ça fait 1/2h que j'écrase conscientieusement la main de mon mari en serrant les dents à chaque contraction! La sf revient, 5cm, on va en salle de travail!
L'anesthésiste arrive: et LA PERIDURALE!
Bon j'ai failli mettre la main dans le champ car j'ai eu une contraction quand il préparait ses touils mais il ne m'a pas engueulé! Il a retenu ma main et a demandé à la SF de venir m'aider à rester dans la bonne position!! Super, j'avais tellement entendu d'histoires d'anesthésiste qui

De 10h00 à 11h00: Le bonheur, je n'ai plus mal, mais mon mari me dit que les contractions sont toujours là, il les voit à l'écran!

De 11h00 à 12h00: L'horreur, la péri ne fait plus effet au fur et à mesure, j'ai sonné à 11h15 mais il y a 6 autres accouchement et 3 SF donc elles vont au plus urgent!!!

12h00: on entends une femme hurler, avec mon mari on se dit qu'elle est en train de pousser, mais une SF vient nous rassurer, une jeune femme panique, elle est en travail mais refuse d'accoucher! Génial Du coup, elle me remet une dose dans la péri!

Jusqu'à 13h, je tiens tant bien que mal, je me suis mal mise le temps que le produit se diffuse et j'ai mal du côté droit!

13h30: je ne tiens plus, elle m'a mis une dosette ou quoi! je sonne et resonne! Je m'étais dit que je serais raisonnable avant d'accouher: mais M**** ça fait trop mal, je pleure! Mon mari ne sait plus quoi faire!!!

La sf arrive, je lui dit que la pério ne marche plus, elle me réponds on va regarer! Je me dis encore qq secondes et elle me remet une dose!

"Je vois les cheveux: on y est!
Ah mais non, j'ai trop mal!!! Et là, le fameux "poussez madame!"
3 poussées, je me dis que je n'y arriverai jamais (mon mari s'est dit la même chose, il me l'a avoué ensuite ), l'assistant m'appuie sur le ventre de toutes ses forces! La sf attrape des ciseaux, et hop!
Encore une pourssée, puis elle me dit que la tête est passée, encore une, et les épaules sont passées!
Comme mon mari ne sait pas ce que c'est, elle arrête, laisse Léane où elle est (je vous jure ) et demande à mon mari ce qu'il souhaite, evidement il bafouille! Puis elle est là! Evidement ce passage a dû durer environ 7 secondes mais pour moi c'était des heures!!!

Comme Léane était un peu bleue, il ne me l'ont pas donné tout de suite! Elle ne pleurais pas non plus, j'ai eu très peur Mais je l'ai entendu pleurer quand la SF quittait la salle de travail pour la salle de soin!

Ensuite, expulsion du placenta, puis appel du gynéco pour me recoudre Je ne peux pas vous dire ce que ça fait, car ils avaient installé une télé pour que je vois tout ce qu'il faisait à Léane! Le nettoyage, l'habillage... Mon mari était avec elle!

Le gynéco avait fini avant qu'ils soient revenus avec Léane!

C'est là, toute seule, encore installée les pieds dans les étriers que je me suis mise à pleurer!
J'y étais arrivée, ma fille était née, elle allait bien, mon mari était avec elle... Je ne réalisait pas encore ce que c'était d'être maman mais cela reste le plus beau jour de ma vie!

_________________
Coralie
Maman de Léane (21/05/01) et Maëlle (28/04/03) et Pierre (19/08/2007)


  Voir le Profil de Coralie      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Sophie

Cliquez ici pour poster un message privé à Sophie

Inscrit: Aug 28, 2002
Messages: 1045
De: Canada, Québec, Granby
Posté le: 04-01-2003 à 20:33  | N° d'ordre sur la page en cours : 14 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 14 / 122
Bon voila, je prend quelques instants pour vous conter l'arrivé de M. Samuel!

Comme plusieurs d'entre vous le savez, j'ai été au repos plusieurs semaines avant la naissance de Samuel donc, j'en pouvais plus!
Et surprise, malgré le repos forcé, à la 33e semaines, Samuel me fait enter en travail . C'est pas drôle et j'ai peur et je ne voulais absolument pas revivre ça encore une fois la prématurité. Mais à l'hopital, ils me donnent un médicament qui arrêtent les contractions et... ÇA MARCHE!!! Je tiens bons jusqua la 35e semaines ce qui veux dire que ne risque plus rien. Je sors de l'hopital ou j'Étais resté 9 jours.. Ouf, dur dur pour toute la famille tout ca parce qu'on se voyaient pas.

Je revois mon médecin qui me dis d'essayer de rester tranquille jusqu'à au moins 36 semaine, ce que je fais mais je crois pas que mon va tenir jusque la. Je me dis a chaque jours qui passent, qu'aujourd'hui va être le GRAND jour! Toujours rien alors je me décide de bouger un peu plus, chose que je n'avais pas fait depuis la 20e semaines de grossesse
Donc, magasinage et magasinage. Par contre, j'ai de la difficulté a le faire parce que j'ai mal partout le soir je ne suis plus capable de bouger à cause de mon gros bidou le vendredi, je me dis qu'aujourd'hui je ne fais rien parce que je suis trop fatigué... Bizarre après toutes ces semaines passées au repos, non? Donc, je viens sur internet. Deviner ou? Pour passer le temps. Le midi je mange mais j'ai pas faim, je pense que c'est à cause de mon rhume mais c'est pas ça du tout... Mais je me force pour mon Le jour continue et j'ai quelques contractions mais rien de régulier et je ne m'en fais pas parce que j'ai eu des contractions depuis la 20e semaines alors, ça doit pas être ça... Vers 16h de l'après-midi j'en ai encore des irrégullières mais plus souvent que d'habitude, alors ce la me met la puce à l'oreille... Je laisse faire le temps. Je me dis que je vais coucher mes 2 autres et qu'après je vais prendre un bain pour me relaxer parce que je suis de plus en plus stressé( ben oui tiens! )Le bain ne calme rien... et je me dis que je devrais peut-être allé à la maternité pour voir ce qui en es, après tout je suis déja a 3 1/2 cm ouverte alors ça pourrait aller vite.
Vers 20h30pm, nous sommes a la maternité pour faire un moniteur. Il nous montrent des contractions mais pas forte et pas régulières. Je suis quand même déçu parce que ce je l'attend depuis longtemps( comme certaines le savent )l'infirmière appelle le médecin et elle revient me dire qu'il me renvois chez moi mais pendant le temps qu'elle a fait l'appel, j'ai eu 3 contractions assez forte et je lui dis. Le temps qu'elle appelle, cela lui a pris 10 minutes alors... Elle me réexamine mon col et... ouvert de plus 1 cm, donc, j'en suis a 41/2cm... elle rappelle le médecin et ils me gardent, C'EST BON!!! J'AI MON CE SOIR Elle veut que j'aille marcher pendant 1h, pour voir aussi si le travail avance bien et oui ca marche. Je marche, je marche avec mon conjoint qui me masse le dos pendant les contrations de malheur qui me font mal mais j'endure pas mal parce que je veux que mon vienne au monde tout naturellement... Vers 23h, le médecin arrive pour me voir et m'éxaminer et il décide de percer mes menbranes. Moi au début je voulais pas mais il me dit que cela accélère le travail de 2h alors je lui dis vas-y!!! Après je vais au bain parce que j'aime les bains, cela me calme, mais j'y reste 1h parce que je comment a sentir un peu de pression dans le bas du dos... Je marche encore un peu mais je suis plus capable vers minuit, je n'ai plus de force. Je m'assoit dans mon lit et mon conjoint me masse encore. Vers 1h35am, le médecin me réexamine et me dit que ca avance plus très vite qu'il faut changé de position et j'en suis a 7 cm. Je m'assoit a califourchon sur le bol de toilette et vers 2h20 je retourne dans mon lit parce que je souffrais trop . Je criais très fort dans la chambre. Mais cela ne dérangeait pas le médecin et mon conjoint qui dormais a coté de moi Donc,a 2h20 il m'éxamine et me dis tu es a 8 cm très étirable a 10cm... Pousse si tu veux! Et je pousse... OUIN OUIN OUIN, voila Samuel dans mes bras!!! qu'il est beau le beau bonhomme. Le papa pleure un peu et moi je dis que ca fais du bien!!! Le est beau et il va bien des sa sorti par contre, quelques minutes plus tard, il trouve qu'il respire trop vite... Il appellent ça " Tachypnée transitoire du n-né" Il respire a 100 respiration minutes alors qu'il devrait être a moins de 60 normalement. Alors il l'éxamine et me disent qu'il ne peuvent pas le garder a la maternité ou j'ai accouchée. Je pleure et je suis affreusement décue de moi et de la situation... Est venue au monde a 2h28 et a 7h30 du matin, il partait loin de moi et je ne pouvais pas le suivre parce qu'ils n'avait pas de place pour moi. Alors mon médecin me donne congé 12h seulement après mon accouchement pour que j'aille trouver mon Samuel.

Il est rester 5 jour dans une néonat. Ils n'ont rien fais d'autre que de le surveiller de près parce que sa respiration c'est replacé toute seule. Moi et mon conjoint sommes rester près de lui pendant tout ce temps sauf pour la journée de Noel que nous avons passé loin de lui pour être avec les 2 autres ... Dur d'être séparé de son tout neuf pendant le temps de Noel mais nous n'avions pas le choix, nous avions les 2 autres. Maintenant, Samuel va super bien et nous remerci beaucoup( façon de parler) de s'être occuppé de lui autant. Il ne pleure pas et est bien éveillé. C'est un super C'est 2 grand frères l'aiment beaucoup et veulent souvent le prendre et le carresser... C'est tout mignon.

Au fait, Samuel pesait 2,826kilos et mesurait 49cm a la naissance... POur la photo, soyez patient ca va venir...

Voila fini le récit trèèès long


_________________
Sophie,l'heureuse maman de Mathieu, Vincent et Samuel
_________________

Sophie, maman de Mathieu 20/01/98, Vincent 07/07/99 et Samuel,né le 21/12/02


  Voir le Profil de Sophie   Email Sophie   Voir le site web de Sophie          Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
bouh

Cliquez ici pour poster un message privé à bouh

Inscrit: Jan 06, 2003
Messages: 333
Posté le: 06-01-2003 à 22:37  | N° d'ordre sur la page en cours : 15 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 15 / 122
Moi je vais vous raconter mon premier accouchement qui eu lieu le 8 avril 2000.
J'ai commencé par perdre le bouchon muqueux le 6 avril, mais comme il y avait du sang j'ai pris peur puis je savais pas ce que c'eatit non plus alors j'appelles la maternite qui me dit de venir car c'etait peut etre le moment je suis arrivée aux urgences, il m'ont gardés toute la journée du jeudi car mes pertes de sang avait eu lieu a 4h du matin dans la nuit du mercredi au jeudi enfin ils m'ont gardé jusqu'au jeudi 17h en me disant que c'etait pas grave je pouvais rentrer chez moi...Donc je repars chez moi crevée, puis dans la nuit du jeudi au vendredi qui suivirent, j'ai eu des contractions, mais bon comme je venais de la maternité je me suis dis je vais attendre..et toute la journée de vendredi a ete ponctuée de contractions mon mari se demandait quoi, se demandant si c'etait encore une fausse alerte ou bien si c'etait le bon moment jusqu'au vendredi soir 22h ou là on decide d'aller a la maternite bien sur les sages femmes qui etaient a l'accueil quand elles ont vu que c'etait la deuxieme fois que je revenait en se peu de temps m'ont un peu chariée moi je priais pour que cette fois c'etait la bonne sinon je serais encore passée pour une andouille elle m'osculte et me dit cette fois c'est la bonne ouf!!!!
elle me conduit dans une chambre en attendant que mon col s'ouvre me met sous monitoring et a 23h15 je perds les eaux. elle verifie le col puis vers 2h du mat comme le col s'est bien ouvert elle me conduit vers la salle d'accouchement bien sur moi je marche avec bcp de mal car j'ai des contractions hyper douloureuse, mon homme qui a le sac a la main ne sait plus ou donner de la tete...puis j'arrive en salle là je suis remise sous monitoring et là, les sages femme ramene un litre de jus d'orange pour mon mair qui est devenu pale je dirais meme tres blanc elles ont meme peur qu'il fait un syncope!!!lol le pauvre ne supporte pas les odeurs d'hopital..
Moi je souffle a chaque contraction et a 4h15 mon sauveur anestesiste arrive..ahhhhh enfin la peridurale arrive, au bout d'une demi heure je sents plus rien..je me repose trouve meme un peu le temps long discute avec mon mari et angoisse beaucoup car dans les salles d'a cote j'entents les future mamans qui crient, hurlent en mettant leur bb au monde..vous imaginait du coup je veux plus accoucher...et la nuit passe, vers 8h la peridurale ne fait presque plus d'effet l'anesthesite revient me donner un tite dose..et a 9h30 j'ai envie de pousser la sage femme se met en position , mon mari me tiens le bras je me mets en pisition et en regardant la pendule je me dis a 10h elle est sortie !!!
Et voilà je pousse et encore et encore et a 10h00 pile ma petite CLémentine pointe son nez dehors..
tout va tres vite la sage femme coupe le cordon car mon mari n'a pas voulu le pauvre il a dejà tenu le coup pendant l'accouchement faudrait pas qu'il nous tombe sur les bras lol..elle l'essuie et la depose sur mon ventre là je suis aux anges, ensuite arrive le tit bain et c'est mon mari qui va lui donner son premier bain, moi je dois encore attendre pour la liberation du placenta et je vois ma tite puce etre habillée elle est fabuleuse superbe....puis ensuite quand tout est fini, je suis mise sur civiere car avec la peridurale je ne peux pas marcher et la sage femme me mets au creux de mes bras ce tout petit etre qui me regarde et je la trouves de plus en plus belle..
tout c'est tres bien deroulé meme si les contractions furent douloureuse je n'y pensent plus quand je vois la merveille que j'ai mis au monde.J'ai eu une toute petite dechirure de 1 point et basta ..
voilà ma tite experience, je vous donne rdv au mois de mars pour ma deuxieme experience, mon deuxieme accouchement qui je dois l'avouer m'angoisse quand meme


  Voir le Profil de bouh      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Forum Bébé arrive ! » » Accouchement et suites de couches » » Récits des accouchements Posts récents

Aller directement à la page : ( 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 Page suivante )
Poster un nouveau sujet dans cette section.   Répondre à ce sujet.
Fermer ce Sujet Désticker ce topic Déplacer ce Sujet Effacer ce Sujet Fixer ce topic à résolu (OK)