Découvrez leurs services !
Les sponsors : rôle.

Ce forum est une archive en lecture seule : vous ne pouvez pas y poster.
Effectuer une recherche sur ces forums.
[S'inscrire]  [Votre profil]  [Vos préférences]
[Rechercher]  [Liste des membres]  [Connexion]
[FAQ]  [Stats]  [Accueil Forum]  [Accueil site]
Datation serveur (UTC+1) : 22:20
Forum Bébé arrive ! » » Accouchement et suites de couches » » Récits des accouchements
Aller directement à la page : ( Page précédente 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 Page suivante )  Afficher ce topic en intégralité
Auteur Récits des accouchements
lutty

Cliquez ici pour poster un message privé à lutty

Inscrit: Aug 28, 2002
Messages: 1143
De: Paris
Posté le: 07-01-2003 à 16:58  | N° d'ordre sur la page en cours : 1 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 16 / 122
alors j'ai la flemme de tout deplacer mon recit est la
mon accouchement

Prologue
Episode 1 : contractions or not contractions ?
Episode 2 : arrivee de la 8e merveille du monde
Epilogue : Papa maman et moi rentrons a la maison

Voila


_________________
Raphaël et Sherlock

[ Ce message a été modifié par: lutty le 07-01-2003 à 16:59 ]


  Voir le Profil de lutty   Voir le site web de lutty      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Stephy

Cliquez ici pour poster un message privé à Stephy

Inscrit: Feb 22, 2002
Messages: 1029
De: BEYNES 78
Posté le: 10-01-2003 à 21:57  | N° d'ordre sur la page en cours : 2 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 17 / 122
Je reposte mon topic ici


Hello

J'ai décidé de vous raconter comment s'est déroulé la naissance d'Aurélien. Je voudrais avoir tout vous dire que ce fut un grand moment qui sera à jamais gravé dans mon esprit et mon coeur.
Pour ceux qui ont suivi un peu mon histoire, on devait me déclencher l'accouchement le 15/03/2002 au matin mais entre temps le médecin à decidé d'attendre le terme qui était prévue au 17/03.
Cependant le 14/03 au soir alors que je regardais la TV je commencais à sentir des douleurs dans le ventre. Je pensais que cela était du à la visite que j'avais eu le matin à la mater.
Vers 23h je vais me coucher et là u nmal de ventre pas possible puis je m'endors et cela recommence à 2h du mat mais cette fosi ci j'avais des contractions toutes les 5 mn finalement à 5h du mat j'arrive à la mater. Or là gros souci ils n'ont plus de place, ils ne savent pas ou me mettre. Bref peut etre vais je devoir etre transferer
Finalement il me branche le monito pendant 1 heure il m'examine .... A 7 heures du mat il me mette dans une salle dite salle de matur. Pas mal il y a un grand lit, 1 baignoire, 1 mabiance thalasso. C'était bien comme ca mon mari à pu dormir. Moi pendant ce temps les douleurs étaient de + en + vives. A 11h30 je leur demande quelque chose pour me soulager et finalement ils se décident à me passer en salle de travail. J'ai le col à 2. ENsuite il me font la péridurale. J'etais morte de trouille je tremblais comme une feuille. Mais finalement ce seriat a refaire je le referrais. Quel soulagement, enfin ces horribles douleurs disparaissaient. Cela faisait un bien fou. Ensuite ils m'ont osculait ttes les 2 heures puis fianelement mon col était à 9. Les 2 sages femmes commencent à tous preparer pour moi, le bb. JE me dis ça y ait le moment tant souhaité va arriver. Après plusieurs efforts de poussé il pense me mettre les forceps car bb se fatique puis finalement après un dernier effort je vois mon petit bonhomme je n'arrive pas à y croire. Mon mari m'embrasse, les sages femmes continuent à m'encourager , tous le monde s'occupe de moi et du bb. JE me demande sur le coup ce qui m'arrive je suis prete à pleurer de joir avec ce petit etre tout fragile mais si beau qu'ils m'ont posé dessus.
Franchement c'est un moment inoubliable et grandiose, je n'arrive meme pas à trouver les justes mots pour decrire cela. en tout cas je peux vosu dire que je dire un grand coup de chapeau au 2 sages femmes qui m'ont aidé elles m'ont encouragé aidé bref grace à elle j'ai oublié toutes les douleurs les efforts qu'il fait faire. Merci à elle et aussi à mon mari qui m'a soutenue.
A toutes celles qui vont accoucher surtout ne vous inquietez pas les sages femmes sont exceptionelles et elles sont là pour nous aider.
Voila c'est un peu long mais peut etre cela vous donne l'aperçu de l'experience que j'ai vécu.

Stephy



  Voir le Profil de Stephy   Email Stephy   Voir le site web de Stephy        Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
kikou63

Cliquez ici pour poster un message privé à kikou63

Inscrit: Dec 29, 2002
Messages: 1909
De: Clermont Ferrand
Posté le: 11-01-2003 à 20:52  | N° d'ordre sur la page en cours : 3 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 18 / 122

A mon tour de vous raconter mon accouchement qui est encore tout frais.
03 Janvier 2003 : Petites douleurs dés 5h30 du mat toutes les 10 min --> bon ben je suppose donc que si c'est à intervalle régulier ce sont des contractions (j'avais juste eu des douleurs au niveau des ligaments mais jamais de contractions). Je me dis : "pas de soucis, j'ai mon rendez vous du dernier mois chez la gynéco à 9h00 donc elle saura me dire". J'ai un peu mal mais vraiment rien d'affolant, je patiente donc jusqu'à 9h00.
9h00 : la gynéco me demande si tout va bien et je lui dis que mis à part des contractions toutes les 10 min ca peut aller. Elle me dit que j'aurais mieux fait d'aller directement au service maternité pour avoir un monitoring mais bon moi quand j'ai rendez vous, j'ai rendez vous et je n'annule pas !!
Bref je descends au service mater et là on me dit que je suis en début de travail, col ouvert à 2, c'est bien joli tout ça mais moi j'avais pas programmé de passer ma journée à l'hopital alors je demande si je peux quand même rentrer chez moi et la sage femme me dis que si je tolère la douleur y a pas de problème elle me laisse rentrer chez moi.
De retour à la maison je ne fait rien du tout à part contrôler l'intervalle des contractions. Vers 16h45 mon homme appelle l'hopital pour leur demander si on doit venir car mes contractions sont là toutes les 4 min alors évidemment ils nous disent de venir (moi étant morte de trouille à l'idée d'avoir mal je ne voulais pas y aller ).
Vers 17h00-17h30 une sage femme m'ausculte et me dit que c'est le moment tant attendu car je suis déjà ouverte à 5, d'ailleurs elle dit que pour une première grossesse c'est rare que les femmes viennent si tard. Ben oui mais moi j'étais vraiment persuadée que j'aurais 10 fois plus mal alors évidement j'aurais pu attendre longtemps encore. A je vous jure, des fois quand on a une idée en tête on est bête !!
18h : descente en salle d'accouchement, pose du monitoring et de tout le petit bazar
19h : péridurale puis peu de temps après la sage femme perce la poche des eaux.
19h30 : Le rythme du cœur de mon s'est ralenti depuis que la poche des eaux a été crevé alors là j'ai peur. La sage femme me dit qu'elle va appeler ma gynéco car elle ne sait pas pourquoi son rythme cardiaque ne remonte pas. Elle me pose une sonde urinaire au cas où, du coup ca m'angoisse encore plus.
Jusqu'à 20h00 on fait tous bien attention au monitoring mais le rythme cardiaque de Florian n'est pas trés bon sans pour autant être dramatique (ouf !!).
A 20h00, c'est l'heure du changement d'équipe alors la sage femme qui est là ne sera pas celle qui m'accouchera, ben oui, c'est bien joli leur changement d'équipe mais moi j'ai envie de pousser quand même ; mais bon sage comme je suis , je prends mon mal en patience et attends l'arrivée de la nouvelle sage femme.
20h10 : enfin la nouvelle sage femme est arrivée et elle est prête à m'accoucher. Elle m'ausculte et dit que la tête est déjà bien engagée, qu'on voit déjà ses cheveux et qu'il faut donc que je pousse. C'est pas trop tôt, j'en avais marre d'attendre !!!
On me dit qu'il va falloir que je donne mon maximum trés vite car le a le cordon autour du cou (c'est la raison de la baisse de son rythme cardiaque). J'ai poussé 3 fois (la 1ère fois a été minable quand j'y repense ) et mon petit ange a vu le jour à 20h20.
Moi qui me suis angoissée à l'idée d'avoir trés trés mal, j'ai été trés surprise de ne pas avoir souffert (y a des fois où il faut arrêter d'écouter ses amies qui vous disent que l'accouchement fait mal !!!).
Voilà, je viens de vous livrer tout le récit de mon fabuleux accouchement.





_________________


[ Ce message a été modifié par: kikou63 le 12-01-2003 à 10:06 ]


  Voir le Profil de kikou63      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
noune

Cliquez ici pour poster un message privé à noune

Inscrit: May 18, 2002
Messages: 203
Posté le: 16-01-2003 à 18:10  | N° d'ordre sur la page en cours : 4 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 19 / 122
je remet mon petit réçit ici

certaines d'entre vous le savent déjà, pendant toute ma grossesse j'avais une peur bleue d'accoucher. Et pourtant, Elisa elle à voulu faire la connaissance de ses parents le 1er janvier dernier
Le 31 décembre 2002, ça faisait 2 jours que j'avais mal au ventre. On préparait avec mon chéri notre petit réveillon, mais on c'est dit qu'on allait faire un tour à la maternité voir s'il n'y avait rien pour me soulager.
Arrivée à 14h15, on me fait un monito et on m'examine. Je demande à la sage femme s'il y a un cachet que je peux prendre car j'ai mal, Et elle me répond "on vous garde madame, vous êtes ouverte à 2"
Panique à bord, je lui demande si elle est en train de me dire que je vais accoucher et je me met à . Et oui j'ai peur et je panique
On m'installe en salle d'accouchement, et l'attente commence. Mon mari me rassure, Et on vient me demander tout les 1/4 d'heure si je veux la péridurale. Moi j'ai peur de la piqure alors non ! Mais j'ai de plus en plus mal.
Vers 16h J'entend dans la salle d'a côté une femme en train d'accoucher hurler de douleur. Incroyable. Je demande à la sage femme qui me dit que ça va me faire pareil quand on m'aura perçé la poche des eaux, parce que la douleur sera beaucoup plus forte. Je supplie d'avoir la péridurale du coup...
L'anesthésiste arrive, et moi je pleur encore (quelle trouillarde je suis quand j'y pense !!) Et bien miracle, la péri ça fait pas mal. Je regrette trop d'avoir attendu autant de temps pour la demander !
on me perçe la poche des eaux, les heures passent, et On me dit qu'Elisa est trop haute et qu'elle a la tête fléchi vers le haut. encore, j'ai peur de la césarienne !
On me met sous oxygene les 3 dernieres heures pour pas que le coeur d'Elisa se fatigue. La sage femme me dit on attend.
Quand je suis arrivée à 10 de dilatation, ma poupougne avant remis un peu sa tête en avant, mais était trop haute. On a attendu encore 1h30.
D'un coup chamboulade, la sf arrive avec le gyné et un puericultrice. C'est le moment...
Poussez madame... En 4 poussée Elisa était là, On m'a dit de l'attraper et j'ai fini de la sortir. En la sentant dans mes mains je me suis mise à pleurer, mais de bonheur
J'ai pleuré comme une madeleine avec ma fille Et le papa a versé sa larme aussi. Il m'a embrassé en me félicitant. C'est un moment tellement intense !!
Voilà voilà De mon arrivée à la mater jusqu'au 1er cri d'Elisa il c'est passé 12h. Un accouchement assez long.
Conclusion, ne soyez pas aussi trouillarde que moi et vivez pleinement cet instant


_________________
Elisa est arrivée le 1er janvier 2003 à 2h05 du matin. Elle voulait dire bonne année à ses parents ! c'est le BONHEUR !!


  Voir le Profil de noune      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
hulotte

Cliquez ici pour poster un message privé à hulotte

Inscrit: Oct 19, 2002
Messages: 1503
Posté le: 21-01-2003 à 11:05  | N° d'ordre sur la page en cours : 5 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 20 / 122
Eloïse n’ayant pas voulu venir toute seule on a décidé de la provoquer le 11/12. On est rentré à la mater bien cool le 10/12, on m’a préparée en vue de l’accouchement et on a fait un monitoring. Le monitoring ne montrait pas la moindre petite contraction. GRRR. A 4 h 30 du mat’ on m’a réveillée pour mettre un ovule. Parfois ça fait démarrer les contractions mais Eloïse ne l’entendait pas de cette façon. On est venu nous réveiller à 6 h 30. J’ai pris une douche bien relax et on a été rejoindre la SF au bloc. Elle m’a demandé si je sentais des contractions. Eh ben non!!! Remonitoring et de fait une belle ligne régulière. A 8 h une autre SF vient et me demande comment je me sens. Ben moi, je vais bien!! Mais j’en ai assez quand est-ce que les choses vont bouger. Ça fait des jours que je trépigne d’impatience et voilà que tout le monde me tourne autour mais aucune action n’est prise. L’infirmière sonne au gygy qui arrive vers 9 h et décide de démarrer l’induction. Enfin!! Une stagiaire arrive pour me mettre le cathétaire, et là c’est la cata, j’ai horreur des piqûres et je ne trouve rien de mieux à faire que de tomber dans les vapes. Heureusement la SF prend les choses en mains. J’ai de la chance je suis seule à accoucher ce matin là et j’ai la SF rien que pour moi (la stagiaire aussi, c’est moins marrant, mais je suis compréhensive, faut bien qu’elle apprenne le métier)

Voilà le travail qui commence et tous les ¼ d’heures on vient voir si je n’ai pas trop mal et on vient augmenter les doses car les contractions s’espacent et raccourcissent. Je les sens venir mais je n’ai pas mal jusquà 4 cm. J’ai un gros ballon que j’ai appris à utiliser pendant les cours de préparation (haptonomie) sur lequel je suis restée presque tout ce temps, la SF m’a dit de me coucher un peu pour changer de position mais je ne me plaisais que sur mon gros ballon avec mon chéri qui me faisait "la pince" (encore un truc de l’haptonomie pour focaliser la douleur des contractions ailleurs). 5cm je commence à sentir les contractions dans le dos, mais mon chéri est toujours là pour m’aider, tout se passe très bien “on” gère très bien la douleur. 6 cm et la SF me dit: “Madame pour la péri c’est maintenant ou jamais.” Et là tout bascule, juqu’où va aller la douleur? Il est 12.30 je commence à stresser et à trembler comme une feuille. Je dis à mon mari va vite chercher la SF je veux la péri. Entretemps le gygy arrive et me dit qu’il va chercher son portable chez lui et qu’il sera de retour dans 1 heure. Et dit à la SF de l’attendre pour percer la poche des eaux.

L’anesthésiste arrive très vite. Me voilà installée pour la péri, l’anesthésiste doit s’y reprendre à deux fois, il me dit de faire du “shuss”; s’il croit que j’ai envie de skier maintenant, il se trompe… La SF est formidable je lui serre le poignet à fond (d’alleuir je l’ai vue le frotter pendant mon séjour ) et elle dit à mon mari de continuer “la pince” car elle voit que notre préparation m’aide beaucoup.
On me ramène en salle de travail et là tout se passe très vite. Je sens toujours très fort les contractions, (je pouvais me remettre des doses à la demande mais je ne le fais pas).

Tout d'un coup voilà la fameuse envie de pousser. La SF vient me visiter (la stagiaire aussi…) Pendant tout ce temps mon mari continue les super massages pour me soulager. L’anesthésiste remet une dose. On m’emmène dans la salle d’accouchement et on me dit que le gygy arrive que surtout je ne dois pas pousser. Je regarde l’horloge, on essaye de me distraire, il est 14 h 05, le gygy arrive enfin, enfile sa combi pendant qu’on me met sur la table. Je peux enfin pousser, j’ai mal, mais je suis contente j’ai l’accouchement que je voulais, je ne voulais pas de péri, je l’ai quand même mais elle marche pas donc c’est comme si je ne l’avais pas… Voilà un nouvelle contraction, je pousse. Je n’en peux plus de douleur je crie que je ne veux plus pousser qu’on n’a qu’à sortir ma puce autrement (si si je l’ai dis… ) . Le gygy s’énerve sur moi et me dit que c’est la seule chose que je fais bien dans la vie. Je lui réponds “Qu’est ce que vous en savez, ce que je fais bien dans la vie!!” Tout le monde rigole, ça détend l’atmosphère. (je n’ai plus “une” stagiaire mais 4 qui sont en train de me regarder). Voilà je ressents une contraction la SF dit qu’il va falloir se “facher” très fort. Je pousse et je sens sa tête sortir je repousse, cette fois ce sont ses épaules on me la dépose sur le ventre. Qu’elle est belle!!! Elle n’a pas pleuré, on l’emballe et on me l’a rapporte, elle ouvre des grands yeux, JM et moi on lui parle tour à tour. Et on a l’impression qu’elle sait qui on est. Ce 11 décembre restera un des plus beau souvenir de ma vie…


_________________

Hulotte, maman d'Eloïse née le 11/12/2002


  Voir le Profil de hulotte   Email hulotte        Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Sarinette77

Cliquez ici pour poster un message privé à Sarinette77

Inscrit: Oct 07, 2002
Messages: 243
De: Melun (77)
Posté le: 22-01-2003 à 22:36  | N° d'ordre sur la page en cours : 6 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 21 / 122
Bonjour les tis copains et les tites copines de BBA C'est moi, Cyrielle. Et oui, c'est moi qui vait vous raconter mon arrivée au monde

** Le 08 janvier, dans la journée

Alors tout d'abord, un ti rappel du mercredi 08 janvier. Ya un truc qu'est pas drole quand on est un bébé, c'est les contractions. J'étais dans ma maison, bien au chaud, quand d'un coup, ben PAF !!! HEEE !! ya un étaut qui resserre le ventre de maman . Et ces trucs là, ca va durer toute la journée . Dans l'après-midi, papa et maman vont à la maternité pour voir, mais on leur dis que tout va bien et qu'ils peuvent rentrer pour revenir comme prévu au RDV de 20 heures.


** Le 08 au soir

Et hop, on est au fameux RDV. Là, ils doivent regarder si maman doit rester à la maternité ou pas. Moi, je suis pas pressée, je suis bien au chaud .
Une SF vient voir maman, et on lui dit :
"Le col a bougé, pas de gel, alors on fait un monito, et si tout va bien, vous revenez demain"
OK, OK, chouette alors, une nuit de plus dans le ventre de maman .

Olala, je commence à pas me sentir bien moi !! Je suis à l'étroit ici, je fatigue, ca va pas du tout !!!

HEUUU !! ALLO ??? ya quelqu'un pour voir que je vais de plus en plus mal si vous plait, à l'aide, SOS !!!

!! Enfin !! La SF est là !
Et elle a vu que je vais mal, elle est géniale, et en parle à papa et maman.

HEIN ??? qu'est-ce que j'entends ?? On veut me faire sortir maintenant ??? BEN NON !! je pensait que c'était demain moi !! Il parait que je vais pas bien du tout, mon ti coeur se fatigue, il s'embale à 180/min puis redescent à 75/min à plusieurs reprises.

Faut y aller ? C'est maintenant ? Bon, ben j'ai pas le choix, on y va .
Mon papa est parti chercher le sac dans la voiture et on prépare maman.


** L'accouchement

ya une pendule dans la salle, et je sais pas pourquoi, mais maman a les yeux rivés dessus

22h30 : on met du produit à maman pour les contractions. AH ZUT !! je vais encore etre à l'étroit avec ces machins là, moi

Olala, maman commence à avoir mal, quelqu'un svp, ya pas quetchose à faire là ? SI ?
AH !! un anesthésiste ? Et ben il est ou ? IL arrive ? OK d'accord, mais qu'il arrive vite alors

23h00 : Une grosse dame à l'air pas sympa arrive !! mais qui c'est ? NON !! me dites pas que c'est elle l'anesthésiste ? SI ? ben on va faire avec alors. On fait sortir mon papa et on laisse ma maman avec cette dame !!! brrrrrrr! elle m'en fait froid dans le dos.

HEEEE !! elle dispute maman car elle arrive pas à se détendre !! Alors déjà, ma maman à tres froid, pis si t'étais un peu plus gentille avec elle, elle serait peut etre un peu plus détendue... non mais franchement !!!

23h15 : ca y est, la dame s'en va, la péri est posée, et bientot, maman n'aura plus mal. Elle a dit dans 15 minutes : ya plus de douleurs. BON, ben on attend alors.

23h30 : C'est normal que maman a toujours mal ? je crois pas moi ! elle a de plus en plus mal .

La péri elle marche pas ou quoi ? Ya comme un truc que je comprend pas : si la péri marche pas, on peut m'expliquer pourquoi la dose du produit pour les contractions a été augmenté là ?

Faut pas que je m'inquiète ? Ca va marcher ? oui mais QUAND

0H30 : je me fait toute petite !!! la péri, elle marche pas , maman gigote beaucoup, elle a mal, elle , elle et la main de papa a du etre écrabouillée une bonne centaine de fois

0h38 : la SF arrive : on en est à 6 cm : c'est tout ???

HEU, ya une discussion là : HEEE pourquoi on fait sortir mon papa ?

0h42 : AU SECOURS !!! c'est la grosse dame elle veut faire quoi ? REPIQUER maman ?

ah non alors !!

ATTEND MAMAN, J'ARRIVE !!! je vais leur montrer de quoi je suis capable

aller hop, on entame la descente

0h45 : mamam fait , et elle dit "excusez moi, vous etes sure que je suis à 6 cm ?? Moi, j'ai l'impression qu'elle est là"

Tout le monde fait , vous pensez bien !! La SF bafouille un HEU, et ensuite, elle voit que maman rigole pas du tout.

HOP ! Examen en urgence ! et je suis là, à la porte de la sortie

Allez madame l'anesthésiste, remballez vos affaires, on a plus besoin de vous , maman et moi, on va se débrouiller comme des grandes et toc !!!

Bon, tout le monde est là, on peut y aller.

STOP !! il est ou mon papa ?? VITE, ca urge !!

Ca y est, il est là

Bon, on y va cette fois. NON ? pourquoi ? C'est pas pret ? OUPS ben excusez-moi, mais j'ai voulu faire vite

HEU, c'est normal qu'on enlève la moitié de la table là ? ya comme un vide sous moi, mais qui va me retenir ? Je vais tomber à la sortie ?
Je pose des questions, mais vous comprenez, c'est la première fois que je vais naitre, alors c'est un peu le flou total

0h50 : c'est parti, papa, maman, J'ARRIVE

Poussez : hop, voilà ma tite tete
Poussez : hop, c'est ma première épaule
Poussez : ZUT, maman a plus de force !! un ti effort maman, je suis coincée là !!
Ca y est, maman est prete à pousser. HEIN ? faut pas qu'elle pousse ? POURQUOI ? Faut me décoincer avant ? OK, ben allons-y alors
Poussez : hop, ma deuxième épaule

NE POUSSEZ PLUS, penchez vous en avant et venez attraper votre

OLALA, ca y est, c'est les mains de ma maman elle m'attrape, me sort, me pose sur son ventre. Elle m'embrasse, me dit que je suis belle et toute chaude, elle , et mon papa aussi, il alors ben moi aussi, je

Mon papa fait un gros baiser à ma maman, et hop, on me prend, on me lave, on me fait toute belle, et en deux temps trois mouvements, je me retrouve dans les bras de mon papa .

CA Y EST !! je suis là, ENFIN !! ben ils m'auront attendu, mais ca en vallait le coup, hein les ti copains ?

Bon, ben voilà, je voulais dire à tous les qui squattent le bidou de leur maman en ce moment que la sortie, c'est pas si terrible que ca, et que tout compte fait, c'est super chouette dehors.

Voilà, les amis, maintenant, j'ai mon papa, ma maman, et deux grands frères : elle est pas belle la vie ??

Aller, je vous laisse sur ces belles paroles, et bonnes tétés à toutes et tous.


_________________
Sarah, maman de Timothée 7ans, de Quentin 4ans, et de Cyrielle arrivée le 09 Janvier


_________________
Sarah, maman de Timothée 8ans, de Quentin 5ans, et de Cyrielle 4 mois

[ Ce message a été modifié par: Sarinette77 le 23-01-2003 à 18:18 ]


  Voir le Profil de Sarinette77   Email Sarinette77      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Ana

Cliquez ici pour poster un message privé à Ana

Inscrit: Sep 10, 2002
Messages: 1964
Posté le: 28-01-2003 à 06:56  | N° d'ordre sur la page en cours : 7 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 22 / 122
Bon comme vous le savez je suis une grande pipelette, afin de lire mon recits qui n'ai pas un roman mais plutot un tome , vaut mieux avoir du temps.


Alors petit recapulatif. En date du jeudi 02/01 (38SA+1jrs) je rentre en hospitalisation à la maternite, cause hypertension,anemie, proteinurie et odemes. Je resors en date du mardi 07/01 car j'ai fait une petite deprime lorsque l'on m'a annocer que je resterais jusqu'à la fin de ma grossesse, en plus lors d'un examan, on m'annonce que le col, n'est absolument pas favorable pour un declanchement.
On me demande de revenir le vendredi 10/01 histoire de faire un controle, mais de penser à apporter ma valise car il n'est pas certain que je retourne à la maison. Vendedi j'arrive à la mater (mes bagages dans la voiture en croissant les doigts pour rentrée à la maison), mais rien à faire ils me gardent, bon cettte fois j'etais preparé psychologiquement. Là idem on me dit que je reste jusqu'à la fin mais bon pas de reaction car je m'en doutais.
Le jeudi 16/01 on me fais sortir, car ils n'ont plus de places, ils ont besoin de lit, ok ne me le dites pas deux fois, (là ou je n'etais pas contente, c'est que je suis sortie non pas pour amelioration medicale, mais simplement parceque il y à pas de place. Je dois me representer demain pour un simple controle (ok non soucis) j'ai prevue le coup encore une fois, j'ai lavé, seché, repassée mon linge et refais mon sac (que j'ai laissée d'ailleur à la maison car pour moi il etais hors de question d'y rester le landemain), cette petite sortie nous à permis à Chris et moi-meme de nous faire un resto (couscous) avc des collegues à Chris.

De retour à la mater, examens faits, la SF me dit
"-Bon bah Mme XXX, vous allez rester avec nous, d'accord?
-Non je ne suis pas d'accord!
-Comment ça vous n'etes pas d'accord, je ne vous demande pas votre avis!!! Votre tension est tres mauvaise, les plaquettes ont encore chutés et il y a 4 croix de proteines dans les urines!!
-oui mais je fais que ça rentrée sortir, c'esr bon quoi!!!
-Ecoutez, moi je vous garde, c'est quand meme moi le medecin et non vous!"

Ok, j'ai les larmes aux yeux, je suis en colere, je phone à Chris afin qu'il m'apporte mon sac. En meme temps je me fais ausculter par une SF stagiaire 3eme année qui me dit "col ouvert à deux doigts ecarter, je vais vous decoller la manbrane histoire d'activer les choses, (elle m'as fait tres mal, j'ai meme dis des gros mots et j'ai pleurer) ensuite je vais faire une echo de control ou l'on me dit, c'est bien BB va bien, en plus il y a assez de liquide amiotique. La SF me dit
"- Bon bah c'est pour ce week-end j'ai appris que l'on vous à decoller la manbrane." Moi je commence à re-avoir les larmes aux yeux, me dis enfin ça y est mon chtit Loulou va arriver, je rappelle Chris, explose en larmes tellement je suis contente, ensuite je phone à ma mere, puis à ma belle soeur.

La nuit de vendredi à samedi, je perds un truc un peu bizzard, j'appelle l'infirmiere de garde et lui demande ce que c'est? C'est le bouchon muqueux. Pas de quoi ce rejouir, car je sais bien que celui-ci n'annonce en rien l'arrivé de BB, mais je suis contente quand meme, je me dis que les choses bougent.

Oh là là je suis hyper exiter, c'est pour ce wee-end, d'un coté je m'inquiete car j'ai toujours pas de contractions en fais j'en ai des mini dans le haut du ventre, mais en + elle ne sont meme pas douloureuses.

Samdei 18 lors du monitoring, il y a des mimi contractions pas de quoi annoncer l'arriver de chtit Loulou, l'anesthesite passe me voir et me dit bon dimanche midi c'est boucler vous aurez accoucher car on vous à decoller la menbrane. COOL. Dimanche toujours rien monitoring toujours pareil. Lundi 20 je suis d'humeur massacrante, je n'ai pas accouchée, je n'ai pas de contractions, monitoring toujours pareil, je deprime, personne ne viens me voir afin d'avoir des news sur ce col, savoir car mercredi je rentre dans ma 41SA, à savoir ce que l'on va faire attendre le terme qui est le 24 ou attendre la 42 SA+2jours!! je suis en colere demande à voir quelqu'un que du coup je ne verrais pas

Mardi 21 au matin j'ai sentie quelques douleurs comme si j'allais etre indisposer mais rien d'alarmant et puis lors du monitoring RIEN, finalement on viens me voir et m'ausculter. Et là coup de theatre,
"-Non col toujours ouvert à deux doigts et le col toujours trop long, rien de plus de toute façon il faut attendre vous n'etes pas au terme"

Oulààlà, j'en ai ras-le-bol moi, à chaque fois on me raconte des choses differentes. Bon de toutes façon je les ai bien prevenue je veux bien attendre jusqu'au 24 mais pas plus!!!!!!!
je reperds un truc un peu beurk couleur rougeatre, apparament des pertes ou la suite du bouchon muqueux.

Chris à passer la soirée avec moi, là j'ai eu des douleurs comme precedaments, mais bon ça me fais mal sur le moment meme que des fois je suis coincée mais sinon rien d'alarmant.
A chaque fois que j'ai mal je dis à Chris "tiens une contraction" et il me dit de les noter car il à l'impression qu'elles sont reguliere, choses que je n'ai pas voulue faire persuadée qu'elle ne l'etais pas.

Il est 22h Chris doit quitter l'hopital, car fin des visites pour les papas, lui voulais rester avec moi, mais bon pas possibilite. Il me dit de les noter et qu'il m'appelerais afin d'avoir des news. Juste avant ça il va voir l'infermiere de garde pour lui dire qu'il pense que j'ai des contractions reguliere, et qu'il faut me surveiller.

Je continue à les noter, mais rien de regulier, entre 5 et 8 minutes d'intervalle entre chaque.
Vers 01h30 du mat' Chris au telephone me dit va voir l'infirmiere, je lui reponds que je veux pas car elle ne sont pas reguliere et ça fait pas deux heure, il me dit que oui ça fait plus de deux heures effectivement en regardant le papier ça fait bien plus de deux heures (que ça passe vite), j'appelle l'infirmier me donne deux spsf.., histoire de calmer et me dit qu'elle as appeller la SF de garde, que pour le moment elle est occuper en salle de travail.Et que temps que je n'ai pas perdue les eaux il a pas de quoi s'inquieter.
Mais elle est marteau elle ou quoi, toutes ne perdent pas les eaux avant d'accoucher!!!

Vers 3h15 la SF viens me voir m'osculte, et me dit bon, col ouvert de trois, on va descedre, alors je lui dis on va descendre ou? Et bien en salle de travail.

Oh là là là c'est pas vrai, enfin mon chtit Loulou c'est decider, je lui dit "j'appelle juste mon mari et j'arrive, elle me dit ok, mais dites lui de ne pas se presser il à le temps, et penser à prendre les vetements du BB (tu parles ça fait longtemps que les vetements pour le jour J est preparer), donc j'appelle Chris et lui dis "Bon ben je t'appelle pour te dire que je descends en salle de travail, que tu peux te preparer à venir mais prends ton temps, c'est pas pour tout de suite. (En 1/4h il etait là)

Donc arriver en bas on me fais patienter dans une salle de reveil, car les 4 salles d'accouchement sont prise.

Vers 03h45 la salle n° se libere, on m'y amene, on me demande si je souhaitais toujours la peridural, comme il etais specifier dans mon dossier, donc je leurs dis oui, l'anasthesite passe me faire ça, je n'ai absolument rien sentie, ni aiguille, ni liquide, rien. Une fois la péridurale instller il ont fait entrer Christophe, qui etais super content et impatient.

Alors là je vous avourais qu'au niveau de heures je ne m'en souviens pas tres bien car meme si j'avais la pendule face à moi j'etai beaucoup dans les vapes, j'ai meme reussie à dormir,et à etre reveiller lorsque je n'avais plus de doses, et hop on m'en remettais quand il y en avait plus.

Le temps que le produit fasse effets ben je sentais bien les douleurs au debut je paniquais un peu puis grace à la SF et Chris, bas je souflais bien et gerais la douleurs.

Sinon poche des eaux rompu (sensations bizzard) bref, je ne sais plus quel heure il etais quand elle m'as annoncer que tout etais bien mais que BB, ne voulais pas descendre, il etais en bonne position mais trop haut.
On me passe en positions assise, afin d'engager BB, mais plus on le pousse vers le bas plus il remonte, me faisant un point de coté.

Bref, le chef de service passe regarde, et dis bon on va essayer les spatules, car le coeur de bb ralantie il se fatigue et en dernier recours ça sera la cesarienne, je commence à pleurer, j'ai peur, que va t'il se passer je suis proche du but, je supplie Alexandre de descendre en poussant sur ses fesses, Chris, m'embrasse, me carresse la tete, me dit que je suis courrageuse, et moi qui lui reponds courageuse de quoi? j'ai fais la péridurale je pleure pour rien et tu me dis "courageuse" il n'as pas relever.

Là d'un coup il y a pleins de personne qui rentre dans la salle "Vous parler d'un spectacle, c'est à causes des spatules tous ses remue menage"

On me demande si je sens les contractions, mais non j'ai carrement eu une dose de cheval (je ne m'en plaint pas d'ailleur)

Bref, on me dit bon vous avez assistez au cours d'accouchement (oui) donc vous savez comment respirez (oui) alors quand je vous le dis on y va.
Oups je commence à pleurer de plus belle, non par peur d'avoir mal, mais juste sue je me rendais compte que ENFIN mon fils arrivais, et que j'allais etre ENFIN maman, et si c petit bout n'etais pas beau, et si et si et si.....On me dis, allez pleurer un bon coup, apres on à besoin de vous et votre fils aussi(j'en repleure en tapant le recits), je me calme, on me dit de pousser, choses que je fais (avec succes, d'ailleurs à croire que j'ai fais ça toute ma vie )
J'ai entendue un bruit bizzard, j'ai flippée, je suis sur que ce sont les spatules, mais je n'ose pas demander. on me dit c'est bien on voit les cheveux (et là c'est repartie, je recommence à pleurer et dis oh il à des cheveux mon petit bout), hop allez on prends ça respiration on pousse on pousse c'est bien, là il à sortis les epaules, allez encore une fois, je pousse,il est 9h50 mon bonhomme sort et là inquiete je crie "pourquoi il pleure pas" attendez ça va venir, hop il pleure, le nettoie un peu me le pose sur le ventre, j'eclate en sanglots tellement je n'y croyais pas, le papa (hop et je re-pleure rien que d'y re-penser)le papa est tout fier m'embrasse, regade son petit bout avec fierter.

Là je panique un peu car il a de belle trace sur chaque coté du visage et à la tete allongée comme un ballon de rugby. On me dit de ne pas m'inquieter que d'ici 2 jours ça partirais (effectivement c'est vrai). J' ai soif, impossible de boire, donc là obligée de rester deux heures sous surveillance, en plus prise de temperature 39° il font les tests et soins d'Alexandre, Christophe l'habille.

Pendant ce temps, l'effet de la peridurale s'estompe et on me recoue. ça va c'est suportable, mais la femme qui fais ça à vraiment envie de faire autre choses, je m'en doute mais dans chaque taf il n'y à pas que des parties de plaisir. Je trouve ça long, mais pourtant à la surface je n'ai pas beaucoup de points mais comme il y a trois couches à recoudre!!!!

Voila pour mon accouchement Alexandre 3kg510 50cm (rappeller vous ce que l'on m'avais dit "il sera grand et caustaud" ) et bien moi je ne trouve pas.

J'ai pas evie qu'il grandisse trop vite!
j'ai toujours envie de l'avoir dans mes bras, de l'embrasser. je l'aime tres fort et je suis super heureuse, l'accouchement est vite oublié.

c'est la tete craché de son pere.

Merci d'avoir pris le temps de me lire.



  Voir le Profil de Ana   Email Ana      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
lapireainee

Cliquez ici pour poster un message privé à lapireainee

Inscrit: Sep 02, 2002
Messages: 1915
Posté le: 03-02-2003 à 14:35  | N° d'ordre sur la page en cours : 8 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 23 / 122
Voilà deux mois que ma petite Emma est arrivée, a présent que la pilule est avalée je peut vous raconter mon accouchement :

Donc le mardi fin d'aprés midi je perd les eaux, Nico est en train de desherber le jardin je lui dit de vite se changer et hop en voiture avec une serviette éponge sous les fesses j'arrive a la maternité où on me dit que la sf m'attend (j'ai téléphoné avant) donc je la rejoint avec mon cherie et c'est une stagiaire qui s'occupe de moi le monitoring montre qu'il y a des contractions mais ce n'est pas le travail, l'analyse du liquide montre que je perd bien les eaux et l'examen du col n'est pas encouragent...il faut attendre.
On m'installe dans une chambre me sert une soupe et re monitoring là ligne bien droite plus rien.
Je passe donc la nuit a écouter le petits bébés réclamer la becée et a changer ma couche car je continue a perdre les eaux et comme ma puce est en siege elle ne bouche pas l'entrée... au petit matin je m'apercoie que mes eaux ont changées de couleur la sf me dit que c'est bébé qui fais ses besoins..beurk. Pas de petit dej pour moi je commence a comprendre ce qui va m'arriver, celà ce confirme quand une aide soignante arrive avec une tondeuse me voilà déplumée je prend une douche avec de la *médicament* (géniale je suis toute jaune )le sf (Lionnel )me pose une perf et m'éclate la veine un bras bleue on va essayé l'autre bras madame oups a coté bon on verra ca au bloc et j'enfile leur super pyj de nuit sans enfiler les manches madame ok.
Heu juste une idée comme ca : je vais où ? Au bloc ? On peut appeler mon maris accessoirement ?En 15 minutes il est là juste le temps de me faire un bisou avant de partir en salle d'op on va me faire une césarienne car bb n'arrive pas et celà fais plus de 12h que la poche des eaux est rompue .
Là, il fais froid on me met la perf a la main ouille et on me fait la rachianesthésie cela fais drole d'un coup je me sent enfermée dans un bain de platre, j'essaie de bouger les orteils arretez madame ok !j'ai les mains en croix, j'ai froid...on attend quoi ? Le gygy ? Pff le voilà ouf ! doc dans moins d'une heure je récupère mon 38 faut pas rêver madame
On a installé un drap qui me cache la vue je sent que le gygy coupe et là ma tête tourne alors on me met un petit tuyau dans les narines avec de l'air ouaw j'ai l'impression d'etre a fond sur une piste noir c'est trés agréable...le temps me semble interminable l'anesthésiste me dit ce qui ce passe et puis ha la voilà c'est une petite fille madame il est 10h50, une femme habillée tt de vert m'ammene un petit paquet sanguinolent qui gigote c'est mon petit trésors elle est belle j'ai droit de lui caresser sa petite joue et elle disparait. Je l'entend pleurer a coté mais je sais qu'elle est avec son papa on me la ramene toute propre, un petit bisou et là je sais que je ne vais plus la voire pendant un moment...
Le gygy aspire le sang et ce met a recoudre l'anésthesie commence a s'éstomper cela donne l'impression que mon corp ce vide en commencant par les épaules petit a petit je sent que l'on me tire la peau...heu vous remttez tout bien en place et n'oubliez rien dedans hein!!
Puis tout est terminé on m'emmene en salle de réveil là un lit tout chaud m'attend.. je demmande quand je pourrais revenir dans ma chambre on me répond quand l'anésthésie sera totalement partie d'ac o dac je me met a remuer les jambes et les pieds pour montrer que c'est parti pff ca marche pas en plus les brancardiers sont en pause déjeuné madame ! Et moi je veut voire ma fille qui doit avoir faim madame je ne sais même pas combien elle pese et elle mesure pitié !!a 13h le gentil brancardier arrive il me dit qu'il s'est arreté dans ma chambre que ma fille est superbe et me donne ses mensurations (et en plus il me nargue )
Quand j'arrive je retrouve mon homme en grande conversation avec un petit paquet bien enmitouflé, la sf prend mon bb et me le pose sur moi et là qu'elle est belle c'est une montagne de douceur, un jardin en fleur. Que je t'aime mon bb plus rien n'existe autour de moi je sert mon amour tout contre moi c le bonheur Nico m'embrasse et on passe le reste de la journée a admirer notre oeuvre
Voilà,
_________________
Un jour je reviendrais .....


  Voir le Profil de lapireainee   Email lapireainee      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Mancenza

Cliquez ici pour poster un message privé à Mancenza

Inscrit: Dec 25, 2002
Messages: 1263
De: Arles (13) Bouches du Rhône
Posté le: 08-02-2003 à 21:47  | N° d'ordre sur la page en cours : 9 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 24 / 122
Je prends minutes car Cenza devrait pas tarder à se reveiller pour vuos raconter son arrivée mouvementée !

Donc comme vous le savez malgrés un decollement des membranes Cenza ne piontant pas le bout de son nez on me declenche le février :

Arrivée avec une heure de retard à la mater pourh commencer (bah vis parait ki m'avait dit mais non j'en suis sure alors mois j'ai accompagnée whitney à l'école et on est arrivés a 9h30.

On me met une jolie blouse jaune pis direction la salle de travail (de torture oui!) à 10h00 .

On me met une perf censée donner des contractons en effet j'en ai mais elles sont indolores (tant mieux me direz vous) non je réagit tellement bien que Cenza est comprimes et non fait un premier arret cardiaque : panique je pleure en voyant le rytme du bébé decelérer à une vitesse vertigineuse pis pu rien ! Je pleure on me met de l'oxygène et un spray sous la langue dit vaodilatateur ! Le ti coeur de ma puce reprend et me dose la perf au minimum vu que je régit trop bien à ce produit . Je reste comme ca pendant des heures la SF me dit que j'ai de belles contractions mais pas assez régulières mais ils ne peuvent pas accélérer vu ma réac à la perf sonc on attend et de 10h00 à 16h00 mon col reste désespérément ouvert à 3. Alors à 16h00 la SF décide de faire la péridurale pour faire accélerer les choses il m'injecte le produit je me dit nikel tout va bien et d'un coup le rytme de bébé decelère encore et la.... deuxième arret je n'en peux plus j'ai peur pour mon bébé je suis térrifiée je me dit qu'elle ne viendras jamais au monde. idem oxygène + vasodilatateur et ca reprend ouffffffffff....

Puis rien col à trois doigts toujours mais il est maintenant 17h00. La SF me dit bébé souffre trop vous etes épuisée nous allons faire une césarienne mais avant je vais accouchée la dame à coté qui elle est à 9 et ne vas pas tarder. Elle dort va dans la salle a coté je dit alors à christophe de sortir appeler mes parents pour qu'ils aillent chercher whitney à l'école... Et d'un coup je ne comprend pas une envie de poussez arrive incontrolable j'attend un peu en me disant que ce n'est pas possible étant encore =à trois il ya de cela quelques minutes pis d'un coup c'est trop fort je sonne la SF arrive je lui dit et elle me dit oui je vois les cheveux poussez Madama!

Je le fais et rebelotte bébé a l'air mal en point tout le monde fait une drole de tete la gynéco arrive blanche très sérieuse elle regarde christophe et la je comprend tout bébé à le cordon autour du coup il ne peux pas sortir alors elle va chercher le cordon à l'intérieur de mon corps le coupe à l'intérieur et me dit de poussez de toutes mes forces j'y vais mais j'ai trop mal trop peur je ne sais pas alors ma gynéco me dit qu'elle va tetre obligée de prendre les spatules panique je tombe dans les pommes on me fait revenir a mes esprits et la je pousse je sens les spatules touner retourner mon bébé idem et d'un coup crac les épaules arretez tout me dit-on. Je regarde christophe qui me parait encore plus inquiet pourtant c'est fini je me dit non! Cenza est cyanosée violette foncée elle ne repire pas ! ne pleure pas moi je suis en larmess effondrée je prie le seigneur pour qu'il m'aide et vienne sauver mon bébé! Il l'aspire oxygène et son ti coeur d'amour se met à battre (je suis en larme en ce moment ou je tape) Ma fille pleure je pleure et christophe pleure je suis la plus heureusse des mamans à cet instant ou j'entend enfin ce petit cri et je sais déjà que c'est toute ma vie. Voila j'arrete j'en rajoute pas je suis en larme je n'en peux plus je vous dit bonne nuit je pense a bientot et mille merci pour votre présence encore et votre réconfot à demain ou lundi bybye!!!

_________________
Mes louloutes


  Voir le Profil de Mancenza   Email Mancenza      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Sdauguet

Cliquez ici pour poster un message privé à Sdauguet

Inscrit: Jan 26, 2003
Messages: 24
Posté le: 09-02-2003 à 17:48  | N° d'ordre sur la page en cours : 10 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 25 / 122
bonjour

J'ai accouché le 03 février 2003 d'une petite fille de 48 cm et de 2kg 970.

J'ai commencé a avoir des contractions vers 2 hures du matin, je suis partie de chez moi à 4 heures et demi pour arriver à 5heures 10 à la mater. Et ma fille Camille est arrivée à 5 heures 50.

Mon col était ouvert de 6 cm lorsque je suis arrivée à la mater donc à mon grand regret pas le temps pour une peridurale.

Accouchement à l'ancienne. Tout s'est bien passée.

Ls sages femmes m'ont annoncé que un peu plus et j'accouchais en voiture.

Sinon, le fait de ne pas avoir eu de péridurale une fois l'accouchement passé bien sur, je ne regrette pas car au moins j'aurai connu les deux.

a bientot
_________________


  Voir le Profil de Sdauguet   Email Sdauguet      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
chamallow

Cliquez ici pour poster un message privé à chamallow

Inscrit: Nov 09, 2002
Messages: 919
De: Vaucluse
Posté le: 12-02-2003 à 19:32  | N° d'ordre sur la page en cours : 11 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 26 / 122
Bonjour

J'ai accouché le 21 janvier de mon second fils. Il pesait 3,6 kg pour 51 cm. Nous l'avons appelé Rémy. Son grand-frère, en le découvrant dans la couveuse nous a dit que Rémy était arrivé dans une caisse.
Rémy était prévu pour le 17 janvier et pendant 9 mois j'ai rêvé que cette fois, je n'aurais pas de césarienne...que je connaitrais ce bonheur intense, cet instant où l'on vous dépose votre bébé sur le ventre. Tant de fois j'avais rêvé que cela m'arrivait.
Donc le 11 fév de 14h00 jusqu'à 4 heures du matin, lorsque les contractions se rapprochent aux 5 mn, je suis envahie d'un espoir fou, puis m'endors épuisée. Lorsque je me réveille, vers 9h00 je suis très déçue car je n'ai plus l'ombre d'une contraction, c'était un faux travail.
Le dimanche du même week-end, les oedemes que j'ai aux chevilles augmentent de façon impressionnante et mes orteils sont froids. Je prends peur et téléphone à la mater où les sages-femmes me demandent de venir pour un monito de contrôle. En fait je serais hospitalisée pour la nuit en observation et tant mieux car le lendemain matin mon gynéco en profite pour passer m'osculter.
J'ai le col mou (j'en suis ravie) et dilaté à 1 cm (là je suis fière comme une ado, je n'ose y croire). Mon gyné est très humain et il connaît ma terreur de la césarienne. Il me propose donc avec un suivi monito par SF à domicile tous les 48 h, histoire de laisser un peu de temps à bébé, voir s'il arrive tout seul.
Le jeudi , la SF essaye un décollement des membranes. S'il est efficace, c'est censé se déclencher dans les 48 heures maxi.
Mais comme rien ne se passe, je suis hyper déçue et tellement triste qu'à partir de ce moment, je n'ai même plus le courage de venir sur le forum. Je ne veux plus entendre parler de cette grossesse, je veux accoucher et que l'on en finisse de cette attente qui m'angoisse. Je ne supporte plus les appels des amis, parents etc ("alors tu n'as pas encore accouché ?") bref c'est la grosse déprime et je prie chaque jour pour que bébé vienne tout seul et m'évite de repartir au bloc opératoire.
Le samedi la sage-femme revient pour le monito et je lui demande les modalités de mon hospitalisation, car c'est prévu pour la semaine suivante, j'ai cru comprendre le lundi, mais je ne sais plus et mon ami m'a sermonée de ne m'être pas plus renseignée. C'est vrai, je n'ai rien demandé, mais je me languis pas de savoir. Et là surprise de la SF qui n'est pas au courant et pensais que moi je l'étais ! Renseignements pris, je ne suis même pas inscrite au planning du bloc opératoire de lundi !
En plus, mon gyné s'est absenté, je vois donc son remplaçant dans l'après-midi et il me prépare un bulletin d'hospitalisation. "Vous rentrez mardi am, je vous césarise mercredi matin" me dit-il après m'avoir examinée (et fait un mal de chien). La routine pour lui (le mercredi, c'est le jour des césa) mais moi, pendant le trajet du retour quand mon ami me demande si je suis pas trop déçue, bien sûr, j'éclate en sanglots. Je passe l'après-midi à user des kleenex.
Le soir une amie m'appelle au tél mais je ne me sens de parler à personne, j'essaye juste de me dire que j'ai un jour devant moi pour m'y préparer, c'est mieux que si c'était fait après 12 h de travail comme la dernière fois. Mais mon amie, me sachant chez moi et inquiète de mon silence passe me voir. Elle m'apporte 2 cartons de vêtements de son dernier fils. Je me mets à trier tout ça après son départ et ça va mieux, ça me distrait.
Lorsque j'arrive à la dernière brassière, il est 22h00 et les 1ères contractions commencent. Je pense tout de suite à un autre faux travail et vais me coucher.
A 23h00 je suis dans le doute car ça commence à faire mal, je suis aux 5 mn et les contractions durent de plus en plus longtemps. Rien à voir avec la dernière fois. A minuit j'y crois, c'est sûr je vais accoucher, je pleure de joie et de douleur et me mors les lèvres car mon fils dors à côté avec son père. (oui je squattais le grand lit pour moi toute seule). Je veux rester chez moi le plus longtemps possible, sans perf ni monito, mais à 1h du matin, c'est devenu ingérable, je réveille le futur papa qui me demande qu'est ce qu'on fait
2h00 : la SF m'annonce que je suis à 4 cm ! Je suis ravie et fière comme de mon 1er soutien-gorge!!! Puis je suis à 5 et à 6.
Mon accouchement s'arrête là.

Ensuite c'est une intervention chirurgicale, pour moi, ce n'est plus un accouchement. L'équipe au complet vient voir le tracé du rythme cardiaque du bébé, repart, reste muette face à nos questions. Le gynéco arrive. J'ai compris. La sage-femme arrive avec son rasoir. Je vois le tracé du coeur de mon bébé chuter. J'ai peur, je veux que l'on m'emporte au plus vite. Le gynéco vient à ma hauteur et me sert la phrase passe-partout : "votre bébé ne supporte pas très bien le travail". Ensuite c'est la traversée du couloir, toutes mes impressions sont floues mais j'ai l'impression qu'ils courent. Ils ne me mettent pas de blouse. Je leur fais remarquer qu'ils oublient de m'attacher, je sens une de mes jambes glisser. Le gyné a l'air speedé il réclame après son personnel, j'entends tous les outils chirugicaux tinter. Quand ils sortent mon bébé je demande pourquoi il ne crie pas mais on me l'emporte. J'ai peur j'ai l'impression que mon coeur va exploser, je veux parler mais je ne peux que gémir. L'anesthésiste, la seule qui m'ai adressé la parole pendant ce cauchemar, me dit que le bébé va bien, et m'administre un calmant.
Je plane un peu, c'est long à n'en plus finir avant que je remonte en chambre et puisse voir mon bébé. En plus il sera mis en couveuse en néonatologie, 2 jours. Autant vous dire ma joie quand je l'ai enfin avec moi, cela m'a stimulée et je me suis rétablie trés vite de cette césa. Bien que j'en avais trés peur, finalement, vu que c'était le bébé qui était en danger, je n'ai plus pensé à mes propres souffrances.
Le cordon de mon fils s'est engagé dans le bassin avant sa tête qui du coup appuyait dessus à chaque contraction en le privant d'oxygène. Cela arrive rarement, mais il paraît que c'est très grave.
Après 8 jours entre 4 murs, lorsque je suis sortie j'étais un peu sonnée, comme lorsque l'on sors du cinéma.
Dehors il faisait beau, il y avait juste un petit vent. Je pense que j'aurais toujours cette image et ces sensations dans ma mémoire. Mon grand me tenait la main et devant moi le père, portant la nacelle avec notre dernier petit bout d'amour.
Ma vie prenait tout son sens. J'avais accompli mon rêve, donner la vie. J'avais eu deux enfants. J'étais si heureuse, je me sentais comblée par le destin.


  Voir le Profil de chamallow      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
kat

Cliquez ici pour poster un message privé à kat

Inscrit: Jan 23, 2003
Messages: 278
Posté le: 26-02-2003 à 19:03  | N° d'ordre sur la page en cours : 12 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 27 / 122
Comment est arrivé ma petite Alice

Samedi 15 février, superbe journée ensoleillée . Mon mari, de nationalité anglaise, décide d’aller regarder la match de Rugby France /Angleterre avec ses compatriotes dans un pub bien anglais ds Paris.

Habitant en banlieue, et stressant à l’idée d’être seule chez moi au moment fatidique, je squattais chez ma sœur à Paris tous les jour depuis 1 semaine. Comme ca, au cas où , mon mari etait très proche et vu que je devais accoucher ds un hopital parisien, cela nous destressait ts les deux.

Résultat du Match : l’Angleterre gagne!! Alice aurait-elle décidé de sortir et de venir fêter cette victoire avec son papa !!

Vers 19.00, mon mari est venu me chercher et nous sommes partis pr la maison en déposant un copain chez lui... là, en lui disant au revoir sur le trottoir de chez lui, je me fais la remarque que les 2/3 dernières contractions étaient assez fortes.... tatatata !!! suspens....

Bref, je n'y fais pas trop attention et ns reprenons la route pr la maison , située à 30 km de Paris.

Arrivée à la maison, je remarque encore ces drôles de contractions... pas si violentes mais qui finalement me pousse à les observer un peu plus et à les chronométrer... j'en parle à mon mari et commence à regarder les victoires de la musique pdt que monsieur prépare le repas (et oui, j'ai 1 mari de rêve)...
Etrangement ces dernières semblent revenir ttes les 7 min !! je me dis alors, c bizarre, normalement ça commence ttes les 20 min , puis passent à 10 min, non??? ttes les 7 min...??? Etrange...

Nous décidons d’observer sérieusement avec mon mari et 1 heure après être arrivés, après avoir mangé et juste regarder Axelle red et Renaud chantés , ns décidons de retourner sur Paris et cette fois ci d'aller aux urgences de notre maternité... sans panique de ma part... comme ce n'était pas si douloureux et en plus ttes les 7 min, je pensais à un faux travail... mais encouragée par mon mari, ns y allons...

Arrivée à 22.00 à la mater. Fort heureusement, ils me prennent de suite . Je baisse alors mon pantalon, et là devinez ce qui se passe.... Alice pointe son nez...!!! mais non je rigole !!
En fait, je perds des eaux (la poche s'est fissurée) comme si je faisais pipi sans pouvoir ne rien retenir... là , je comprends que je ne repartirais pas et je suis tte excitée !! enfin je vais accoucher !!!

Très vite mes contractions deviennent fortes... au début je rigole et suis tjrs tte excitée!!! mais la douleur me rattrape...

A 11 heure, je suis ouverte à 3 cm et je passe en salle d'accouchement. ouïe ouïe!! Les contractions sont supers rapprochées et tjrs pas d'anesthésiste en vu.
Enfin elle arrive et là catastrophe... 1ère ponction ne marche pas, 2ème ne marche pas... et moi je souffre... 3ème, enfin ça marche ou du moins ns le croyons...en fait j'apprend que j'ai un dos pourri??? ils auraient pu le voir à la visite de l'anesthésiste, mais bon...

Les contractions deviennent très violentes mais la douleur passe un peu... qq tps seulement... en fait ça ne m’ pas vraiment soulagé et me revoilà à hurler ds l'hopital en suppliant qu'on ma ramène ce foutu anesthésiste !!! finalement, c'est un charmant jeune homme qui revient, très mignon (et oui même ds la douleur , on peut apprécier les belles choses !!!). et là retentative... 1, 2 et 3ème fois ... et ça y est , ça marche !!!! et la , le sourire de nouveau sur mes lèvres !!! avec mon mari à mes cotés autant soulagé que moi !! c'est fou comment la péridurale soulage… je sens à peine un petit pincement... et on peux presque avoir une conversation normale avec mon mari comme si de rien n'était !!

en fait je me dilate très rapidement..... pdt tt ce travail, les sages femmes vont et viennent me voir... donc je suis svt seule avec mon mari... ils attendent que le col s'efface complètement avt de rester tt le tps.

Mais à un moment , les contractions sont encore plus violentes, mon mari s'aperçoit que le coeur du bb ainsi que ma tension chute... petit moment de panique et il court ds le couloir le signaler... là, les SF reviennent et prennent la chose très au sérieux et me mettent sous oxygène. ouf le coeur revient normalement. (dite bien à vos maris de surveiller le rythme du coeur de bb pdt le travail)
Et c'est la poussée qui commence... mais comme j'ai mal encore, je supplie l'anesthésiste de remettre du produit , ce qu'il exécute... sauf que là je tombe un peu ds les vapes.... ils sont ts autour de moi en train d'hurler de pousser à chq contraction, mon mari le premier !!!.. je suis un peu perdue..; je pousse , mais j'ai l'impression que cela ne fait rien..; je ne sens rien.
mais c trop et je n'y arrive plus... je sais ce que je vis , mais mon corps ne répond plus à mes ordres... c un sentiment horrible... j'ai peur... je vois les gens autour de moi qui se lancent des regards bizarres..; puis, un docteur arrive... et là, ils décident d'aller aux forceps... d'un coté, je suis soulagée et de l'autre tjrs inquiète d'autant plus que le coeur avait encore ralenti!!! finalement avec les forceps, j'ai moins d'effort à donner et peu de tps après Alice arrive...à 3.30 la c'est un moment indescriptible... je n'arrive pas réaliser que c elle que l'on vient de mettre sur mon ventre... elle pleure à peine , juste un peu pr me rassurée. elle est tte lisse (en fait tte pleine de produit visqueux). elle est belle... je me souviens des accouchement à la télé ou je pleurais en les regardant, mais là je suis trop étonnée de ce qui est en train de se passer pr réaliser que c bien moi qui ait donné naissance cette fois ci... je pleure en vs écrivant ces qq mots car tte l'émotion remonte... c'est le plus beau moment de ma vie... je suis sereine et heureuse.

_________________


  Voir le Profil de kat      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
biboune

Cliquez ici pour poster un message privé à biboune

Inscrit: Mar 05, 2003
Messages: 1
Posté le: 05-03-2003 à 20:53  | N° d'ordre sur la page en cours : 13 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 28 / 122
Salut les filles!!!

Comme vous, j'ai eu l'envie de raconter cet instant magique qui marque à jamais notre vie de femme!!
Cela fait déjà 4 mois que mon petit Yanis a pointé le bout de son nez, et pourtant j'ai l'impression d'avoir accouché hier!
Nous sommes au mois de septembre, je suis enceinte de 7 mois 1/2, mais déjà parent d'une ribambelle de petits chiots!!! et oui ma chienne Léna, un gentil boxer, a eu des petits au mois de juillet. Elle en a eu 5. Je dois avouer que c'est un peu fatiguant! je suis obligé de leur courrir après car ils arrivent a passer sous le grillage, de plus ils ne sont pas propre alors je dois me mettre à quatre pattes pour ramasser leurs saleté. C'est un vrai marathon, et avec mon gros bidou je me sens quelque peu defavorisé!! mais bon, j'assume avec le plus grand plaisir car ils sont tous vraiment adorables. De plus je me sens vraiment très bien, quoiqu'un peu fatiguée mais bon tout cela est parfaitement normale à 7 mois 1/2.
Nous voilà début octobre! C'est le moment de se séparer des petits chiots qui étaient déjà tous reserver, je suis contente car je vais pouvoir me reposer un peu plus, mais aussi très triste de devoir me séparer d'eux (je suis plus triste de les voir partir que leur maman). Le dimanche soir nous parait bien calme sans ces petites boules de poils.
Le lundi, j'apprécie grandement la tranquilité retrouvé.Mais le soir, j'ai un peu mal au ventre et il durci sous ma main A ce moment là, je ne suis pas vraiment sure que se soit des contractions! Je me dis que tout cela va passer, qu'il est encore un peu trop tot pour accoucher. Je me couche avec ces contractions?Je dors comme un loir. Je me réveille et comme par miracle elle sont parties ( c'est ce que je crois!!). En fin de matinée c'est repartie pour un tour, je décide de me reposer!!
C'est comme ça toute la semaine, mais cela ne m'affole pas. Poutant pendant le wweek-end elle sont légèrement plus forte et parfois rapproché de 7 minutes. Nous décidons mon copin et moi, de faire un petit tour à la maternité pour voir ce qui ce passait. Nous arrivons à la maternité, j'explique ce qui m'arrive. On me place dans une salle de pré-travail, on me place sous monitoring. J'entends le coeur de mon petit bb battre un peu vite, mais il parait que c'est normale.La sage femme me fait un toucher...vous savez quoi!! et la elle constate que mon col est rétrécie!! Elle m'affole un peu en me disant qu'il est encore un peu trop tot, que ses petits poumons ne sont pas assez matures pour pouvoir respirer tout seul!!
Elle me donne un suppo pour calmer les contractions et je reste en observations. Au bout de trois heures le sf revient et me dit que je peu rentrer chez moi. Elle me donne deux suppo pour le lendemain et me dit de rester coucher au moins pendant trois bonnes semaines. J'écoute ses conseils et reste couché, les journée me paraissent interminables d'autant que les contractions sont toujours là!!
Au bout de quinze jours, je ne tiens plus en place dans mon lit. Nous sommes le 15 occtobre, il me reste un mois à tenir. A tenir oui, mais pas couché, je déprime totale dans mon lit, d'autant plus qu'il faut que je prépare la maison pour l'arrivé de ce petit bout de choux. Je me lance dans le ménage, car quinze jours sans nettoyé c'est un peu le bronx (et oui mon chéri n'est pas un adepte du ménage!)
Tous les matins, je me demande si cà va être le jour J. J'aimerais bien accouché le 23 octobre, c'est l'anniversaire de mon arrière grand-mère qui à 92 ans cela lui ferait tellement plaisir que son arrière arrière petit fils naisse le même jour qu'elle! et bien non le 23 rien ne se passe, tant pis!!
Le 24 octobre, je passe une bonne journée. Je regarde à nouveau ce que j'ai préparé dans les sacs pour la maternité. Je regarde les petits bodys, les petites brassières!! cela me parait tellement petit, et dire que bientot il y aura mon petit bout d'amour dans ses vêtements!!!
Demain j'ai rendez vous chez le gygy à 9 heures pour la dernière ecco.
Le 24 au soir mon petit diable est déchainé!! il me fait mal, sur le côté de mon bidou je distingue correctemnt son petit pied, je le chatouille et il bouge comme un fou. Il m'envoie un coup de pied terrible!!! je le gratoulle en lui disant que si il veut bouger il n'à qu'à sortir car il me fait mal
Nous sommes le vendredi 25 octobre, il est deux heures du matin. Je me réveille car j'ai une grosse envie de faire pipi!!Je me recouche et à trois heures je sens une brusque coulée chaude entre mes cuisses Je pense d'abord que je n'ai pas reussi a retenir un pipi, mais là une seconde vague survient. Je me léve, vais au w-c, et puis plus rien. Je me sens bien n'est pas mal au ventre, les contractions qui m'ont accompagné ce mois écoulé ne sont pas plus forte... Je décide de me recouché, et là encore une nouvelle vague!!
Dans ma téte,tout se bouscule!!! Le grand jour est enfin arrivé! je n'ai pas peur, je suis très sereine mais très exité dans quelques heures, j'aurais ma petite crevette sur mon ventre et non plus dans mon ventre!!!!
Je décide de réveiller mon chéri qui dort comme un bébé!Je le réveille tout doucement, je lui dis qu'aujourd'hui il va être papa. Il ouvre les yeux d'un seul coup, lui qui est si difficile à réveiller est déjà sur ses deux pieds. Je le calme, lui dit qu'on a le temps. Nous allons prendre une douche tous les deux, on se fait des calins, on se dit qu'on s'aime très fort. Il m'aide à m'axtraire de la baignoire, me sèche, m'aide à m'habillé. Je le laisse prendre son petit dej, pendant ce temps moi je tourne en rond, je n'ai pas envie de m'asseoir. Je retourne à la salle de bain car la serviette hygiénique que j'ai mis n'est pas efficace, je décide d'employé les grands moyens et me colle une serviette de toilette dans le slip!! Je marche coome un canard avec cà entre les jambes heureusement il fait nuit!!(non en fait je m'en fou totalement ce n'est vraiment pas à cela que je pense!!)
Il est 3 heures et demi et nous décidons de partir à la mat. Je n'ai vraiment pas mal, mais comme la poche des eaux est percée je n'ose pas attendre à la maison!!
Nous prenons le chemin de la mat, nous sommes très serein, nous avons envie de crié à tous le monde que nous allons devenir parent ajourd'hui, nous sommes très fier!!!
Nous arrivons devant les portes des blocs obstétricaux, et la je me retrouve nezà nez avec mon gygy. Je lui explique que c'est le grand jour et en profite pour annuler mon rendez vous de 9 heures!! Il me souhaite que tous ce passe bien et me dit qu'il viendra voir mon chef d'oeuvre dans la journée.
Je suis prise en charge par une sage femme, seule petit problème, il n'y a plus de place en salle de pré-travail alors on me place direct en salle d'accouchement.
Il est 4 heures du matin. La sage femme n'est pas terrible, pas très humaine... Elle me fait un toucher avec une douceur de charcutier! je suis dilaté de 1 cm! Elle me pique à 3 fois pour me placé le cathéter et en plus il me fait mal, mais bon je ne dis rien car elle à l'air assez vénére!! Mon homme et moi avons le sourire jusqu'au 2 oreilles, nous racontons des bétises et nous rigolons...mais pas la SF,elle fait la gueule!! Elle me laisse toute seule avec mon homme et tant mieux! Elle revient une heure après, retoucher avec toujours autant de douceur!! j'en suis à 1,5 ca avance doucement!

Heureusement à 6 heures, une nouvelle SF vient me voir, elle est beaucoup plus sympa, on rigole au moins avec elle. Elle me demande si tout va bien, je lui reponds que oui mais que j'ai plus mal au bras qu'au ventre. Elle se marre en me disant que s'est plutot atypique pour un accouchement!! Bref elle me repique et me pose le cathéter correctement.

Il est 7 heures j'en suis à 2,5. Je sens les contractions mais cela ne me fais pas mal. Elle me laisse en compagnie d' une perf de glucose et d'ocytocine.

Il est 9 heures j'en suis à 3 cm, elle me dit que vers 13 heures j'aurais accouché!!

Il est 10 heure et 4 cm, j'ai toujours le sourire jusqu'au 2 oreilles. Elle est très étonné de me voir aussi souriante, elle me propose la péridurale. Je la refuse car pour l'insatant tout va bien.

Il est 12 heures et 5 cm. J'ai toujours le sourire. Je commence à trouver le temps un petit peu long car je ne suis as très bien installé sue cette table de travail,c'est trop dur. J'ai le dos en compote mais qu"importe je vais accouché

Il est 13 heures et 6,5 cm je rigole toujours mais je ris jaune? Je commence à avoir mal et demande la péridurale. Ce n'est pas que la douleur soit ingérable mais j'ai peur que se soit encore très long .
Une demi heure après, l'anesthésiste arrive.Il lui faut 3 fléchettes pour toucher la cible!!
La péridurale commence à faire effet dans le bas du ventre mais pas tout en haut. En effet l'utérus est placé tellemnt haut qu'il n'est pas anesthésier au risque de bloquer mes voies respriratoires.

Il est 14 heures et 8,5 cm, je profite pleinement de tous les instants. Je commence a en avoir un peu marre d'autant plus que mon chéri est parti mangé depuis midi et qu'il n'est toujours pas là !

Il est 15 heures et 9,5 on va bientot y être . Je sens mon petit bonhomme pesé fortement dans mon bas ventre. Mon chéri est revenu, il a mangé pour trois...

Il est 15h30 ,ca y est nous sommes à 10 . Je commence à sentir mon petit bonhomme sur mon rectum, je vais bientot pousser!!!J'ai un peu peur de tout me déchirer à l'intérieur!!!
La Sf prépare tout le nécessaire et me dis que dans moins d'une demi heure ma crevette sera là.
Vite, il faut que je pousse! Je pousse, je pousse, je pousse,et repousse la SF me félicite et me dis que j'ai tout compris, que j'ai une poussé efficace.
Bon ca fait une demi heure que je pousse et toujours rien.
Allez on pousse, je pousse, pousse, pousse et pousse encore. La SF m'encourage et me dit que l'on voit une petite mèche de cheveux, mon chéei va même voir. Bon c'est bien une petite mèche, mais cela fait déjé une heure que je pousse!!!
Allez on s'y remet, je pousse, je pousse, je pousse et toujours qu'une petite mèche de cheveux!! et oh; cela fait une heure et quart et moi, je commence à fatigué. On m'avais dit une demi heure et elle est très loin cette demi heure, alors que se passe t-il? Bébé va bien, mais il tourne dans le bassin et ne peu pas s'engager, nous voilà bien!!
La SF me donne encore un quart d'heure et après elle appelle le gygy. Je pousse encore et encore! et toujours qu'une petite mèche. Alors moi j'en peu plus, j'ai les bras en compote à force de me tiré sur les poignés...
Le gygy arrive, prends sa paire de cuillère. Je sens que mon petit bonhomme quitte mon ventre pour s'engouffrer dans mon vagin. Je peu tout sentir sa petite tete, ses petites épaules.Et puis plus rien, je me sens complètement vide, mais j'entends ... Il pleure pauvre petit bout, om me le pose sur mon ventre et là on se met tous à pleurer, papa,maman et Yanis. Nous profitons pleinement de cet instant inoubliable!!Je sèche mes larmes et rassure mon petit bonhomme, je lui dis qu'il à fait de gros efforts mais que maintenant c'est finie!il va pouvoir ce reposer dans mes bras après avoir fais un brin de toilette.Papa coupe le cordon qui nous reliait l'un à l'autre. La SF prend mon petit bébé, papa les suis avec le caméscope pour les premiers soins. C'est une petite crevette de 2950 et 50 centimétres. Je l'entends pleurer dans la salle d'a coté...
Et puis on me le ramène, il pleure toujours mon petit garcon. Je le prends dans mes bras, lui parle tout doucement, le met au sein et il s'endort avec. Je le trouve magnifique, c'est le plus beau bebe du monde.
Je suis comblé, j'ai un chéri que j'aime et uqi m'adore et un petit bébé magnifique.
Je ne suis plus fatigué, je suis très fiere.
C'était un accouchement vraiment merveilleux, je voudrais le revivre encore une fois.
Ce sont des sensations et des sentiments tellement forts qui nous submerge...

J'ai profité de tous les instants qui s'offrait à moi, certaines diront que 13 heures c'est très long, mais pas moi!!!
Je suis très nostalgique de ce jour inoubliable ou la vie est sorti de moi!!!



  Voir le Profil de biboune   Email biboune      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
C'lin

Cliquez ici pour poster un message privé à C'lin

Inscrit: Feb 02, 2003
Messages: 887
De: Toulouse
Posté le: 06-03-2003 à 14:55  | N° d'ordre sur la page en cours : 14 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 29 / 122
Coucou c'est Maëllys,

Vous voulez que je vous raconte comment je suis née ???

Mercredi 26/02 m'a maman a commencé à avoir des contractions... mais pas très forte et très irrégulière... bref rien de douloureux, moins douloureux que quand elle avait ces règles...

Ceci a duré jusqu'au lendemain... mais à partir de 10 h ce jeudi 27/02, les contractions ont commencé à devenir un peu plus régulière... et à 11 h maman a décidé d'appeler papa au boulot pour qu'il vienne la chercher... les contractions étaient toujours très supportable... mais étant donné qu'à l'écho de la semaine d'avant maman avait appris que je m'étais mis de travers, elle ne voulait pas prendre de risque...

Après avoir dû expliquer à papa que non elle ne pouvait pas être sur que c'était la bonne fois... mais que si il voulait, elle lui laissait les contractions... et lui disait si c'était vraiment le bon coup... papa est arrivé... pendant ce temps maman finissait les valises... Ils ont mis les valises dans le coffre et nous voilà parti pour la clinique.

Arrivée là bas, papa a déposé maman devant la clinique et est parti chercher une place pour se garer.

Maman s'est présenté à la maternité et la sage femme qu'elle avait eu au téléphone l'a fait rentrer en salle d'examen...

Hé là maman aprés qu'elle est dilaté à 8... et que visiblement je ne me suis toujours pas mis à l'endroit... par contre impossible de savoir comment je me présente... le médecin de maman arrivé en urgence pense que je présente soit un pied soit un bras.... en tout cas pas la tête...

Du coup on envoie maman au bloc pour une césarienne en urgence... avec la réflexion du médecin à maman qu'elle est vraiment toujours aussi zen... faut dire qu'elle arrêtait pas de rigoler avec la SF.

Arrivée de l'anesthesiste... piqure réussie du premier coup et non douloureuse... ça y est maman ne sent plus le bas de son corps...

L'opération commence pendant que maman continue à bavarder avec l'anesthesiste...

Puis après bien des difficultés, car vu la position que j'avais le médecin a dû me retourner avant de pouvoir sortir, me voilà dehors...

Et maman sait enfin que je suis une petite .

On me lave puis on me donne à mon papa... pendant qu'on recoup ma maman...

Ensuite je vais un peu avec maman, puis on la descend en salle de réveil pour une durée de 2 h.

quand maman revient à la chambre je ne suis pas encore là... j'arrive peu de temps après, et on me met tout contre maman...

Maman peut enfin me regarder à loisir... et elle est heureuse... surtout que pour le moment elle ne sent rien...

Le plus dur pour maman fut le lendemain. Elle est fatiguée et la douleur se réveille, de plus elle fait de la fièvre... on la met sous calmants, et la nuit de vendredi à samedi on me met en nursery que maman puisse se reposer...

Ca a été bénéfique, car le samedi je retrouve une maman en forme... les douleurs diminuent et ce jour là elle se lève pour la première fois depuis l'opération...

Les premiers pas sont durs... mais ça se passe bien... elle peut enfin se faire une vraie toilette...

A partir de dimanche maman se lève déjà sans problème... bien sûr elle fera pas un marathon... mais bon...

PUis le dimanche c'est chouette car maman a eu la montée de lait... qu'est ce que je me régale...

Par contre maintenant on commence à en avoir marre de la clinique...

Exceptée quelques nuits agitée par ma faute... (ben oui je réclame toute l'attention de ma maman) tout se passe bien jusqu'à notre sortie le mercredi 05/03.

Voilà mes premiers jours auprès de ma famille...

Avec un papa un peu dépassé par mes pleurs de la nuit dernière... (il s'est demandé si j'étais pas malade à pleurer comme ça... maman a dû lui expliquer que j'étais simplement un ... et que parfois on pleure sans raison apparente), un grand frère qui voudrait que je puisse déjà jouer avec lui..., et une maman un peu fatiguée mais heureuse...

Tiens je me réveille...

Au revoir
_________________
Céline,Maman de Medhi (né le 14/07/96) et Maëllys (née le 27/02/03)
http://maemed.site.voila.fr


  Voir le Profil de C'lin      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
milli

Cliquez ici pour poster un message privé à milli

Inscrit: Jun 24, 2002
Messages: 582
De: bordeaux
Posté le: 07-03-2003 à 20:28  | N° d'ordre sur la page en cours : 15 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 30 / 122
Tant que j’ai un peu de temps de libre j’en profite pour vous raconter un peu mon accouchement..
Evan était prévu pour le 24 février et le jour du terme bébé n’avait toujours pas envie de sortir, j’ai donc été invité à me représenter 2 jours après date limite à laquelle la maternité déclenche l’accouchement.
Je croisais les doigts pour ne pas etre déclenchée mais finalement ce fut le cas et la journée fut longue.
8 h du matin nous sommes arrivés à la maternité et là après les examens habituels, monitoring pendant une heure puis perfusion (et là déjà Nicolas, mon mari a failli tomber dans les pommes à la vue de l’aiguille et du sang qui coulait hors de la perf…désolée pour ces détails !!!)…le déclenchement par voie veineuse devait commencer en fin de matinée mais comme il y avait 5 accouchements imminents on me transporta jusqu’à ma chambre et ce jusqu’à 13 h , heure à laquelle on reposa le monitoring et 30 mn après, le déclenchement commença….en fait je n’avais mal qu’au bas ventre et dans le bas des reins mais ces douleurs étaient tout à fait surmontables grace au précieux exercices de respiration inspirer-bloquer-expirer..et le plus drole était qu’au fur et à mesure que la sf augmentait la dose pour favoriser les contractions j’arrivais encore à surmonter cette douleur et je commençais meme à me dire que si accoucher c’était ce genre de douleur, je voudrais accoucher encore plusieurs fois..hélas le col se dilatait lentement si bien qu’à 17 heures on en était à 5 cm de dilatation.
De plus le rythme cardiaque du bébé chutait parfois sérieusement et reprenait .finalement vers 19 h l’éléve sage-femme décida de rompre la poche des eaux, en m’expliquant bien avant ce qu’elle allait faire,en me montrant ce genre de petit crocher pour la rupture et en me prévenant que je risquais à partir de là de ressentir des contractions beaucoup plus vives…peut-etre est-ce cette dernière phrase qui m’a un peu inquiétée ? toujours est-il que lorsqu’elle a rompu la poche des eaux au meme moment j’ai ressenti comme un torrent d’eau chaude qui me ruisselait le long des cuisses et une forte contraction…et là j’étais tellement paniquée que je lui serrais le bras aussi fort que je pouvais… alors qu’elle retenait encore la tete du bébé dans l’utérus de manière à ce que sa tete descende doucement,mon mari était derrière sans voix…à partir de là j’ai été tellement surprise et paniquée que je n’ai plus pu faire face aux contractions, aussi intenses qu’avant mais trop rapprochées, pauvre Nicolas, à chaque contractions je le prenais par le pull, le tirais vers moi violement comme si je voulais lui mettre un coup de poing…je comprend aisément que la place du père pdt l’accouchement est certes très importante mais aussi très éprouvante pour lui….tous les 2 on commença sérieusement à parler de la péridurale (je ne la voulais pas au début pour un oui pour un non, je souhaitais qu’elle reste un échappatoire en cas de force majeure et ce fut le cas)
30 mn après la rupture des eaux j’ai demandé la pose de la péridurale, Nicolas a du sortir de la salle d’accouchement.Je n’avais qu’une seule peur entre deux contractions, c’était de bouger malencontreusement et que l’anesthésiste me rate…j’ai du faire rire l’élève sf…cela dit 5 mn après je ressentais déjà moins les contractions, le confort total…jusqu’à la poussée finale nous avons eu le temps tous les 2 de nous reposer un peu..de temps en temps la sf venait pour me faire pousser de manière à ce que le bébé engage sa tete petit à petit…à minuit et demi j’ai ressenti des pressions dans le bassin, le col était dilaté à 9 cm et les sf donnèrent le feu vert pour la poussée qui dura 25 mn …en fait ce fut le moment le moins douloureux, Nicolas était derrière moi assis sur un lit prévu pour le papa, j’ai eu droit à une épisio ( en plus j’ai entendu le bruit des ciseaux pdt l’accouchement mais comme il y avait une anesthésie…)
finalement Evan arriva, la sf le mis 2 secondes sur mon ventre,il était tout chaud, tout long un peu violé et lorsque j’ai aperçu ses yeux un peu révulsés j’ ai demandé à la sf s’il ne faisait pas un malaise ( vu que j’ai fait un diabète gestationnel) mais heureusement il était en bonne santé et pendant que les sf recousaient l’épisio (c’est long et sensible qd ça dure 45 mn) je regardais Evan tout éveillé et tout calme dans les bras de son papa….
Nous avons vécu tous les 3 un bel accouchement avec une équipe médicale qui nous a super bien entouré et encouragé…si c’est à refaire je le refais !!

_________________
milli la plus heureuse des mamans avec son petit Evan qui a 7 mois maintenant


  Voir le Profil de milli   Email milli      Editer/Supprimer Ce Message   Répondre en citant   Lien vers ce message en jaune fluo      Fonction Warning : ne *pas* l'utiliser sans avoir lu la FAQ ! --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Forum Bébé arrive ! » » Accouchement et suites de couches » » Récits des accouchements Posts récents

Aller directement à la page : ( Page précédente 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 Page suivante )
Poster un nouveau sujet dans cette section.   Répondre à ce sujet.
Fermer ce Sujet Désticker ce topic Déplacer ce Sujet Effacer ce Sujet Fixer ce topic à résolu (OK)